CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

La grammatica degl'Italiani

Trabalza, Ciro • Allòdoli, Ettore

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires italiennes [3226]
Fac-similé(s)
Texte(s)
Nom de l'auteurTrabalza, Ciro • Allòdoli, Ettore
Datation de l'auteurTrabalza, C. (1871–1936); Allòdoli, E. (1882-1969)
Biographie de l'auteurTrabalza, C. - Professeur, grammairien, historien de la grammaire italienne, né à Bevagna, mort à Rome. Il travaille dans l'enseignement secondaire, avant d'entamer une carrière universitaire (Universités de Padoue et Rome). A partir de 1912, au service du ministère de l'Éducation; de 1921 à 1928, il est directeur du Département des écoles italiennes à l'étranger, puis jusqu'en 1931 directeur du Département de l'Éducation secondaire. Études de littérature, didactique et dialectologie. Est surtout connue son "Histoire de la grammaire italienne" (Storia della grammatica italiana, 1908), fondée sur une vaste documentation, mais critiquée pour des raisons méthodologiques. Il a écrit des grammaires pour des écoles élémentaires, puis pour des écoles secondaires et les couches sociales cultivées.
Allòdoli, E. - Ecrivain, journaliste italien né et mort à Florence.
Titre de l'ouvrageLa grammatica degl'Italiani
Titre traduitLa grammaire des Italiens
Autre titreLa grammatica degl'Italiani
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire descriptive et explicative, en partie normative.
Type indexéGrammaire descriptive. Grammaire normative. Grammaire prescriptive.
Original (date, lieu)Première édition: 1934, Florence, Le Monnier.
Période|20e s.|
Édition utilisée11e éd., 1955, Florence, Le Monnier. Avec la préface de C. Trabalza à la première éd. et la préface de E. Allòdoli à la 9e éd.
Volumétrie[V-XI], 391 pages; env. 1368 signes par page.
Nombre de signes534 888
Reproduction moderne
Diffusion11 éditions; à partir de la 5e éd., index des sujets, amplifié à l'occasion de la 9e éd., 1947; adjonctions de nouveaux exemples d'auteurs à l'occasion de la 11e éd., 1955.
Langue(s) cible(s)Italien.
MétalangueItalien.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageIntroduction, 'La Grammatica': présentation de la position des auteurs sur la nature, la méthode et le but de la grammaire (p. 1-2); trois parties principales: 1) p. 3-38 'Sons et signes': l'alphabet, la syllabe et l'accent, l'élision, l'orthographe (3-22); remarques de phonétique historique (vocalisme, consonantisme; p. 22-33); la formation des mots (suffixation, préfixation, composition; p. 33-38); 2) p. 39-277 'Les parties du discours et la proposition': le nom (41-81); l'article (81-93); l'adjectif (93-129); le pronom (129-159); le verbe (160-235); l'adverbe (236-256); la préposition (256-264); la conjonction (264-270); l'interjection (270-277); 3) p. 278-334 'La proposition et la phrase': la proposition (278-284); l'union des propositions (284-287); la jonction des indépendantes (288-296); jonction de principales et subordonnées (296-326); l'ordre des mots et la ponctuation (327-334). Index des sujets (avec explications; p. 335-380), index des auteurs (d'où sont extraits les exemples, p. 381-385).
Objectif de l'auteurPrésenter aux couches sociales cultivées une description de leur langue maternelle non trop scientifique, mais plutôt divertissante; répondre, par là, à une certaine 'désorientation' dans ces classes concernant les questions de 'bien parler'.
Intérêt généralPlutôt faible, vu la finalité de l'ouvrage qui conduit à certaines inexactitudes.
Parties du discoursLes auteurs distinguent 9 parties du discours (appelées aussi 'catégories grammaticales'), selon le principe logique qui leur est inhérent, c'est-à-dire 'selon la nature de l'idée ou de la relation qu'elles expriment'. La deuxième grande partie comprend par conséquent 9 sous-chapitres, dans lesquels chacune d'elles est traitée, y compris dans ses aspects syntaxiques: le nom (désigne les objets spirituels et les qualités qu'on leur attribue), l'article (dont l'origine est expliquée par le besoin d'expressivité), l'adjectif, le pronom, le verbe (les verbes irréguliers sont considérés comme les résultats de changements phonétiques qui sont déterminés par des raisons spirituelles), l'adverbe, la préposition, la conjonction, l'interjection. Traitement de la formation des mots dans le chapitre 'Sons et signes'.
Innovations term.Pas d'innovation terminologique.
Corpus illustratifBeaucoup d'exemples empruntés à des auteurs célèbres (dont une grande partie à Dante et à Manzoni); pas de références complètes: indication du nom et de l'oeuvre.
Indications compl.Remarques sur la phonétique historique (évolution du latin parlé à l'italien) et sur l'orthographe.
Influence subiePas d'ouvrages de référence; très peu de renvois scientifiques explicites (par ex. Diez, Galvani). On constate un mélange de différentes positions: dans la préface, Trabalza se réfère à la philosophie de G. Gentile pour définir sa conception de la grammaire. Conformément à celle-ci, la grammaire a pour lui un caractère spirituel, et non mécanique. A cette conception spiritualiste s'ajoute une influence (en grande partie implicite) de la conception esthétique de B. Croce. De plus, à travers la grande quantité de citations d'auteurs comme Pétrarque, Dante, Machiavel et avant tout Manzoni, la perspective historique domine; l'usage contemporain passe à l'arrière-plan.
Influence exercéeFaible.
Renvois bibliographiquesCatricalà M. 1991; De Mauro T. 2009; Poggi Salani T. 1988; Trabalza C. 1908 [1963].
→ Références
Auteur de la noticePolzin, Claudia
Création ou mise à jour1998