CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Grammatica da lingoagem portuguesa

Oliveira, Fernão de

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires portugaises et brésiliennes [3301]
Fac-similé(s)CTLF Images
CTLF (PDF, 1re éd. 1536)
Biblioteca Nacional de Portugal (1re éd. 1536)
Texte(s)CTLF Texte
Nom de l'auteurOliveira, Fernão de
Datation de l'auteur1507–1580/1581?
Biographie de l'auteurGrammairien portugais; fonctionnaire de la Cour portugaise; pédagogue à Evora, Lisbonne et Coïmbra; dominicain, disciple de l'humaniste portugais André de Resende; dissident de la congrégation dominicaine, il a été persécuté. Réfugié en Espagne, il voyage en Italie (1540-1541?) au service du roi Jean III. Il voyage en Angleterre en 1545; emprisonné au Portugal pendant trois ans; voyage au Nord de l'Afrique en 1552. Il a été emprisonné à nouveau entre 1555 et 1557.
Titre de l'ouvrageGrammatica da lingoagem portuguesa
Titre traduitGrammaire de la langue portugaise
Autre titreGrammatica da lingoagem portuguesa
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire didactique visant à fonder une norme (surtout pour la prononciation) de la langue portugaise.
Type indexéGrammaire didactique. Grammaire prescriptive.
Original (date, lieu)1536, Lisbonne, Germão Galharde.
Période|16e s.|
Édition utilisée1988 (Lisbonne: Bibliothèque Nationale de Lisbonne), éd. en fac-similé de la 1re éd. (1536).
VolumétrieIn-8°; nombre de pages: [38 f.] = 76 pages; nombre moyen de signes par page: 1350.
Nombre de signes96 000
Reproduction moderne1981 (Lisbonne, Bibliothèque Nationale), éd. en fac-similé; 1988 (Lisbonne, Bibliothèque Nationale), 2e éd. en fac-similé.
Diffusion2e éd.: 1871 (Porto, Livraria Portuense); 3e éd.: 1936 (Lisbonne, José Fernandes Jr.); 4e éd.: 1975 (Lisbonne, Imprensa Nacional/Casa da Moeda); éd. en fac-similé: 1981 et 1988 (Lisbonne, Bibliothèque Nationale).
Langue(s) cible(s)Portugais.
MétalanguePortugais.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageDédicace [f. 1r-2r]; chap. I -V: Définition de la langue et référence aux origines de la nationalité portugaise; définition de la grammaire et ses origines [2v-4r]; chap. VI-XXIX: La phonétique (définition de la lettre et classification des sons du portugais, l'orthographe; la spécificité de la phonétique du portugais par rapport à celle du latin; classification des voyelles et des consonnes; les diphtongues; la prosodie portugaise [5v-20r]; chap. XXX-XLVIII: Lexicologie (étymologie, formation des mots: dérivation et composition) et morphologie (les parties du discours) [20r-37r]; chap. XLIX: La syntaxe [37r-38r]; chap. L: Postface [38r-38v].
Objectif de l'auteurConstruire une grammaire (essentiellement une "orthoépie") dont le but est la description des particularités de la phonétique portugaise face à celles du latin et du castillan; secondairement, fournir une description de l'histoire du lexique portugais. Affirmation de l'autonomie du portugais face au modèle latin.
Intérêt généralPremière grammaire vernaculaire du portugais; préoccupation descriptive en ce qui concerne la phonétique; présentation détaillée de la prononciation du portugais du 16e s. (exemplification abondante des phénomènes phonétiques); première tentative de normalisation graphique du portugais.
Parties du discoursLe traitement de la morphosyntaxe est réduit et peu systématique. Les parties du discours dont l'auteur s'occupe plus longuement sont l'article (comme marque des cas), le nom (particulièrement le pluriel) et le verbe (la conjugaison); autonomie face à la grammaire latine (notamment à l'égard de Donat et Priscien) en ce qui concerne les catégories du portugais (ex. l'article est une partie autonome); utilisation des cas latins du nom en tant que fonctions syntaxiques (quatre: nominatif, génitif, datif et accusatif), au lieu de catégories morphologiques (voir Swiggers 1987). En ce qui concerne le traitement du verbe, Oliveira ne s'occupe pas de l'infinitif personnel; il reconnaît le phénomène de la "mésoclise" (l'interposition d'un pronom dans le futur - ex. di-lo-emos - et le conditionnel de la conjugaison pronominale); il n'y pas de paradigmes pour illustrer la flexion verbale. Dans le cadre de la morphologie, Oliveira aborde surtout la formation (dérivation et composition) et l'étymologie des mots.
Innovations term.En général, la terminologie traditionnelle n'est pas mise en cause; adoption de nouvelles désignations: prepositivo (pour le nominatif), possessivo (pour le génitif) et pospositivo (pour l'accusatif).
Corpus illustratifLes exemples (en portugais) sont abondants et ils ont été forgés par l'auteur.
Indications compl.Traitement de la phonétique: grand intérêt en ce qui concerne la phonétique: les indications de Fernão de Oliveira permettent de reconstituer l'état de la prononciation au 16e s.
Influence subieL'auteur fait partie du mouvement humaniste de la Renaissance au Portugal et il s'inscrit dans le mouvement européen de défense et illustration des langues vernaculaires; ouvrages de référence: les grammairiens antiques et certaines grammaires des humanistes (en particulier Nebrija); influence revendiquée: la grammaire antique (surtout Quintilien et Varron, celui-ci souvent cité), la grammaire humaniste (Nebrija, 1492); influence implicite: la grammaire de Antonio de Nebrija (1492) et, probablement, de certains grammairiens italiens (cf. Pinto 1961).
Influence exercéeLa grammaire de Fernão de Oliveira a influencé surtout la grammaire de l'humaniste João de Barros (1540). L'ouvrage a été cité par les grammairiens postérieurs (Gândavo 1574; Leão 1576/ 1606; Barreto 1671; Melo 1818; Oliveira 1862; Sequeira 1952) jusqu'à nos jours, surtout en tant que source pour reconstituer la prononciation de l'ancien portugais.
Renvois bibliographiquesAsensio E. 1960; Assunção C. & Barros A.L.d. (éd.) 2015; Buescu M.L.C. (éd.) 1971; Buescu M.L.C. 1978, 1983, 1984; Coseriu E. 1975, 1991; Elia S. 1975; Oliveira F.d. 1536; Pinto R.M. 1961; Schäfer B. 1991, 1993; Swiggers P. & Varvolsen S. 1987; Torres A.R. & Assunção C. (éd.) 2000; Woll D. 1994.
→ Références
Auteur de la noticeGonçalves, Maria Filomena
Création ou mise à jour1998