CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Arte da grammatica da lingua portugueza

Lobato, António José dos Reis

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires portugaises et brésiliennes [3305]
Fac-similé(s)CTLF Images
CTLF (PDF, 1re éd. 1770)
Biblioteca Nacional de Portugal (1re éd. 1770)
Texte(s)CTLF Textes
Nom de l'auteurLobato, António José dos Reis
Datation de l'auteurfl. 1770
Biographie de l'auteurGrammairien portugais; on ignore les dates de sa naissance et sa mort. Chevalier de l'ordre du Christ; bachelier en droit de l'Université de Coïmbra; on pense qu'il est mort dans les premières années du 19e s. Assunção (1996, 1997) admet qu'il s'agit d'un pseudonyme de António Pereira de Figueiredo, auteur d'une Nouvelle Méthode de la Grammaire Latine [Novo Methodo da Grammatica Latina, 1752].
Titre de l'ouvrageArte da grammatica da lingua portugueza
Titre traduitL'art de la grammaire de la langue portugaise
Autre titreArte da grammatica da lingua portugueza
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire didactique recommandée pour l'enseignement du portugais par décret royal.
Type indexéGrammaire didactique.
Original (date, lieu)1770, Lisbonne, Regia Officina Typographica.
Période|18e s.|
Édition utiliséeNouvelle éd., 1824 (Lisbonne, Typographia Rollandiana).
VolumétrieIn-8°; nombre de pages: [XXXII] + 229 pages = 261 pages; nombre moyen de signes par page: 1116.
Nombre de signes291 276
Reproduction moderne1824 (Lisbonne, Typographia Rollandiana).
Diffusion2e éd. 1788 (Lisbonne); 4e éd. 1797 (Lisbonne); 5e éd. 1802 (Lisbonne); 1805 (Lisbonne); 6e éd. 1807 (Lisbonne); 10e éd. 1812 (Lisbonne); 12e éd. 1814 (Lisbonne); 14e éd. 1815 (Lisbonne); 15e éd. 1816 (Lisbonne); 16e éd. 1817 (Lisbonne); 1822 (Lisbonne); 1824 (Lisbonne, Alcobia); nouvelle éd. 1824 (Lisbonne, Typographia Rollandiana); 1825 (Lisbonne); 1830 (Rio de Janeiro); 1837 (Lisbonne); éd. augm. par José Joaquim Bordalo (chap. sur l'orthographe) 1842 (Lisbonne); 1848 (Lisbonne); 1849 (Lisbonne); 1850 (Lisbonne); 1852 (Lisbonne); 1866 (Margão-L'Inde); 1869 (Margão-L'Inde); s.d. (Lisbonne); s.d. (Lisbonne).
Langue(s) cible(s)Portugais.
MétalanguePortugais.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageIntroduction [p. I-XXXII]; Avant-propos [p. 1-7]. Partie I: Morphologie et phonétique [8-171]; Livre I (L'article; le nom; la flexion des noms substantifs et celle des noms adjectifs; le pronom) [8-48]; Livre II: le genre des noms substantifs; le nom commun et le substantif épicène [49-55]; Livre III: le verbe et ses conjugaisons [55-143]; Livre IV: le prétérit et les participes des différentes conjugaisons [144-151]; Livre V: Les parties du discours invariables (préposition, adverbe, conjonction, interjection) [152-157]; Livre VI: La phonétique ("prosodie") [158-171]. Partie II: Syntaxe [172-229]; Introduction (définition de la syntaxe) [172-174]; Livre I: Syntaxe de concordance (concordance du substantif avec d'autres substantifs; concordance de l'adjectif avec le substantif; concordance du verbe avec le nominatif) [175-180]; Livre II: La syntaxe de régime (nominatif, génitif, datif, accusatif, vocatif, ablatif) [180-209]; Livre III: La syntaxe figurée (ellipse, zeugme, syllepse, synthèse, énallage, pléonasme, hyperbate) [210-221]; Livre IV: Les figures de diction (synalèphe, aphérèse, syncope, apocope, antithèse) [221-229].
Objectif de l'auteurL'auteur vise à créer une grammaire de la langue portugaise en tant que langue première de l'enseignement, sans recours au latin. L'ouvrage doit fournir les regras (règles) en partant des "vraies causes de la langue portugaise", selon les "doctrines des grammairiens les plus célèbres qui, avec les lumières de la Philosophie, ont examiné la nature et les propriétés des mots".
Intérêt généralAprès l'expulsion des jésuites (1759) et l'interdiction des manuels adoptés par la Compagnie de Jésus (notamment la grammaire de Manuel Álvares et les Explicationes de ses successeurs), cette grammaire fut instituée comme grammaire officielle (par décret royal du 30 septembre 1770) pour l'enseignement de la langue maternelle qui devait ainsi précéder celui du latin. La grammaire de Lobato officialise, donc, l'enseignement du portugais. Cependant, cette grammaire ne rompt pas avec la tradition de la grammaire latine.
Parties du discoursL'auteur identifie neuf parties du discours: l'article, le nom (substantif et adjectif), le pronom, le verbe, le participe, la préposition, l'adverbe, la conjonction et l'interjection. En ce qui concerne le traitement de la flexion: 1. nominale: l'auteur applique au portugais le schéma des cas de la déclinaison latine pour analyser les fonctions dans la phrase; 2. verbale: il reconnaît l'existence de l'infinitif personnel en portugais; il n'y a pas de référence aux verbes neutres; l'auteur identifie trois conjugaisons dont il présente les paradigmes. Il y a des observations sur l'"ordre naturel".
Innovations term.Il n'y a pas de ruptures ou d'innovations terminologiques.
Corpus illustratifLes exemples (en portugais) ont été créés par l'auteur pour illustrer les différents aspects du portugais.
Indications compl.Traitement de la phonétique: le traitement de la phonétique est très réduit et il n'y pas de chapitre sur l'orthographe.
Influence subieL'auteur a subi l'influence des auteurs qu'il a mentionnés dans l'introduction de l'ouvrage et auxquels il fait allusion en tant qu'autorités dans le traitement de certains aspects de la grammaire; les ouvrages de référence sont surtout ceux de Sanctius (Minerva), Vossius (De arte grammatica) et Perizonius. L'ouvrage portugais cité le plus souvent est le Methodo Grammatical para Todas as Linguas (1619) de Roboredo. En général, les références ne sont pas toujours complètes, mais parfois il y a des références au nom, titre et chapitre des ouvrages (ex. Methodo de Roboredo, 1619, p. XXII); dans l'introduction de l'ouvrage, en conformité avec le décret royal qui fournissait la liste des ouvrages recommandés, l'auteur revendique l'influence de Sanctius (ex. traitement de l'ellipse), Vossius (ex. traitement de la concordance), Scioppius (ex. traitement de l'ellipse), Perizonius (ex. traitement du régime) et Lancelot (ex. traitement de la syllepse). L'influence de Roboredo est à son tour revendiquée à propos du traitement du genre (figurant après la présentation du nom) et de celui, séparé, du "prétérit".
Influence exercéeL'ouvrage de Lobato est cité par plusieurs auteurs postérieurs: Barbosa (1822), Oliveira (1862).
Renvois bibliographiquesAssunção C. 1996, 1997; Assunção C., Barros A.L.d. & Fernandes G. (éd.) 2017; Gonçalves M.F.C. 1995 (p. 122); Lobato A.J.d.R. 1770; Schäfer B. 1993a, 1993b (p. 287-289, 302); Verdelho T. 1982 (p. 34); Woll D. 1994 (p. 657-658).
→ Références
Auteur de la noticeGonçalves, Maria Filomena
Création ou mise à jour1998