CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Gramatica portugueza

Sousa, Manuel Dias de

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires portugaises et brésiliennes [3311]
Fac-similé(s)CTLF Images
CTLF (PDF, 1re éd. 1804)
Biblioteca Nacional de Portugal (1re éd. 1804)
Texte(s)CTLF Textes
Nom de l'auteurSousa, Manuel Dias de
Datation de l'auteur1755/1760?–1823?
Biographie de l'auteurPédagogue portugais, prêtre séculier et bachelier en droit de l'Université de Coïmbra; curé d'une paroisse dans la région de Coïmbra; député du parlement ordinaire; auteur d'un petit manuel pour l'apprentissage de la lecture, l'écriture et l'arithmétique.
Titre de l'ouvrageGramatica portugueza, ordenada segundo a doutrina dos mais celebres grammaticos conhecidos, assim nacionaes como estrangeiros, para facilitar á mocidade Portugueza o estudo de lêr e escrevêr a sua propria Lingua, e a intelligencia das outras em que se quizer instruir
Titre traduitGrammaire portugaise ordonnée selon la doctrine des plus célèbres grammairiens nationaux et étrangers, pour faciliter aux jeunes gens l'étude de la lecture et de l'écriture de leur langue autant que l'apprentissage des autres
Autre titreGramatica portugueza
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire didactique d'inspiration philosophique bâtie sur l'exemple de nombreux auteurs de la grammaire générale.
Type indexéGrammaire didactique. Grammaire générale.
Original (date, lieu)1804, Coïmbra, Imprensa da Universidade.
Période|19e s.|
Édition utilisée1804, Coimbra, Imprensa da Universidade.
VolumétrieIn-8°; nombre de pages: [XIX] +282 pages = 301 pages; nombre moyen de signes par page: 1404.
Nombre de signes422 604
Reproduction moderne
Diffusion1re éd. 1804, Coïmbra, Imprensa da Universidade.
Langue(s) cible(s)Portugais.
MétalanguePortugais.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvragePrologue [V-XIV]; Index [XV-XIX]; Introduction à la grammaire [1-2]. Partie I: "Orthologie" (Ortologia) [3-226]: Section 1: les éléments du mot (lettres, voyelles, diphtongues, consonnes, syllabes) [4-28]; Section 2: l'étymologie des mots [29-144]: chap. I: Les mots en général [29-31]; chap. II: Le nom [31-36]; chap. III: l'article [37-38]; chap. IV: l'adjectif [39-42]; chap. V: le pronom [43-47]; chap. VI: le participe [47-48]; chap. VII: le verbe [49-128]; chap. VIII: la préposition [129-137]; chap. IX: l'adverbe [138-140]; chap. X: la conjonction [141-142]; chap. XI: l'interjection [143-144]; Section 3: la Prosodie (synalèphe et figures: aphérèse, syncope, apocope, antithèse, prothèse) [145-155]; Section 4: la Syntaxe [155-214]: Introduction [155-157]; chap. I: la concordance [158-163]; chap. II: le régime ("dependencia") [164-173]; chap. III: la construction [174-184]; chap. IV: les figures de la syntaxe (ellipse, pléonasme et hyperbate) [185-194]; chap. V: la construction du discours (différents types de proposition, forme de la proposition et la période) [195-214]; Appendice de l'"Orthologie" (la versification) [215-226]. Partie II: L'Orthographe [227-282]: Section I: l'Orthographe des mots [228-264]; Section II: l'Orthographe du discours (la ponctuation) [265-282].
Objectif de l'auteurInspiré par l'Encyclopédie Méthodique, l'auteur vise à construire une grammaire scolaire fondée sur les principes de la grammaire générale, particulièrement celle de Nicolas Beauzée.
Intérêt généralCette grammaire présente une adaptation intéressante à la langue portugaise de la Grammaire Générale, surtout celle de Beauzée, et des articles de cet auteur sur le "temps" et le "mode" dans l'Encyclopédie Méthodique (1782). Le traitement des modes et des temps verbaux est précisément un des aspects les plus développés de la grammaire.
Parties du discoursCette grammaire présente un système de dix parties du discours, dont six sont fléchies (le nom, l'article, l'adjectif, le pronom, le participe et le verbe) et quatre non-fléchies (la préposition, l'adverbe, la conjonction et l'interjection). Dans la catégorie de l'article, Sousa distingue l'indicatif indicativo (l'article défini), l'énonciatif enunciativo (l'article indéfini) et le démonstratif demonstrativo (le pronom démonstratif). Quoique le numéral ne constitue pas une classe autonome, l'auteur distingue la valeur du numéral "un(e)" (um, uma) de celle de l'article indéfini "un(e)" (um, uma). Dans le pronom, il comprend le personnel (classé en actif, passif, réciproque et terminatif), le démonstratif, le possessif, le relatif et l'interrogatif. Le traitement des modes et temps verbaux est assez détaillé et doit beaucoup aux articles correspondants de l'Encyclopédie Méthodique. En ce qui concerne le système des temps verbaux, le grammairien considère différentes sortes de "gradation du temps", suivant la doctrine de Beauzée dans son article sur le temps dans l'Encyclopédie Méthodique (tome III, p. 494-522), ce qui conduit à la distinction entre le passé indéfini (imparfait, ex. ele amava "il aimait"), le passé proche (passé simple, ex. ele amou "il a aimé") et le passé lointain (plus-que-parfait, ex. ele amara "il avait aimé") en rejetant les désignations habituelles. Quant au temps futur, il établit une distinction entre le futur proche (forme simple, ex. ele amará "il aimera") et le futur lointain (forme composée ou périphrastique, ex. ele terá amado "il aura aimé"). Pour le traitement des modes, Dias de Sousa s'est aussi inspiré de l'article "mode" de l'Encyclopédie Méthodique; les six modes considérés par l'auteur sont l'infinitif, l'indicatif, l'impératif, le conditionnel, le conjonctif et l'optatif. Dans le traitement des prépositions, Dias de Sousa définit deux classes: celle des prépositions "énonciatives", qui expriment une relation de qualité, et celles des prépositions "d'action", qui expriment donc une relation d'action. La proposition est analysée en sujet, attribut, objet, terme, circonstance et conjonction ou adjonction.
Innovations term.Elles se rapportent au traitement des temps verbaux; l'auteur introduit les expressions passado indefinido (passé indéfini), passado próximo (passé proche) et passado remoto (passé "lointain"), en remplacement de celles d'imparfait, passé simple et plus-que-parfait, pour désigner les différentes façons de concevoir le temps.
Corpus illustratifConstitué par des exemples forgés par l'auteur.
Indications compl.Intérêt pédagogique: nombreux paradigmes de la conjugaison verbale.
Influence subieCette grammaire porte l'influence de la Grammaire Générale de Beauzée, des articles de l'Encyclopédie Méthodique (mentionnée dans le prologue de la grammaire), notamment les articles "temps" et "mode" qui ont inspiré Dias de Sousa dans son exposé détaillé sur la distinction entre les différentes façons de concevoir le temps passé et le temps futur, de même que les travaux de Court de Gébelin. Parmi les grammairiens portugais, l'auteur accorde surtout une certaine crédibilité à Lobato (1770), le plus cité parmi les Portugais. Dias de Sousa revendique l'influence de Court de Gébelin (référence à l'Art Etymologique, tome 3 des ouvrages de cet auteur), de la Grammaire Générale de Nicolas Beauzée, et des articles (surtout temps et mode) de l'Encyclopédie Méthodique, mais il n'y aucune citation ou de mention des pages concernées.
Influence exercéeL'ouvrage a été mentionné par Cândido de Figueiredo (1907?).
Renvois bibliographiquesAssunção C. & Fernandes G. (éd.) 2017; Gonçalves M.F.C. 1995 (p. 121); Schäfer B. 1991, 1993; Sousa M.D.d. 1804; Torres A.R. 2007; Woll D. 1994.
→ Références
Auteur de la noticeGonçalves, Maria Filomena
Création ou mise à jour1998