CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Grammatica philosophica

Barbosa, Jerónimo Soares

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires portugaises et brésiliennes [3317]
Fac-similé(s)CTLF Images
CTLF (PDF, 1re éd. 1822)
Biblioteca Nacional de Portugal (éd. 1822)
Texte(s)CTLF Textes
Nom de l'auteurBarbosa, Jerónimo Soares
Datation de l'auteur1737–1816
Biographie de l'auteurJerónimo Soares Barbosa est né à Ansião, fin janvier 1737 et mort le 5 janvier 1816 à São João de Almedina dans le district de Coimbra. Il est éduqué au séminaire épiscopal de Coimbra et ordonné prêtre en 1762. En 1766, il enseigne la rhétorique et la poétique au Collège des Arts de Coimbra, et deux ans plus tard en 1768, il se forme au droit canon. En 1793, il est chargé de promouvoir et de diriger l'édition d'auteurs classiques à l'usage des écoles. En 1800, après avoir été nommé professeur émérite de la chaire de rhétorique et de poétique, il est désigné comme représentant de la direction générale des études [Junta da Diretoria Geral dos Estudos]. En 1789, il devient membre correspondant de l'Académie des Sciences de Lisbonne – qu'il remercie pour l'avoir élu dans une lettre du 17 avril de la même année. En 1803, il est nommé membre à part entière de l'Académie. Il est l'auteur de la Grammatica philosophica da lingua portugueza.
Titre de l'ouvrageGrammatica philosophica da lingua portugueza ou principios da grammatica geral applicados á nossa linguagem. Por J.S.B.
Titre traduitGrammaire philosophique de la langue portugaise ou principes de la grammaire générale appliqués à notre langage
Autre titreGrammatica philosophica
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire philosophique visant à appliquer au portugais les principes rationalistes de la grammaire générale, selon le(s) modèle(s) de la grammaire générale française.
Type indexéGrammaire générale.
Original (date, lieu)1822, Lisbonne, Typographia da Academia Real das Sciencias.
Période|19e s.|
Édition utilisée1822, Lisbonne, Typographia da Academia Real das Sciencias.
VolumétrieIn-4°; nombre de pages: [IV pages.] + [XIV p.] + 458 p. = 476 pages; 1520 caractères en moyenne par page.
Nombre de signes703 618
Reproduction moderne2004, Gramática Filosófica da Língua Portuguesa (1822). Edição fac-similada, comentário e notas de Amadeu Torres. Lisboa: Academia das Ciências de Lisboa.
2005, Gramática Filosófica da Língua Portuguesa (1822). Edição anastática, comentário e notas críticas de Amadeu Torres. Braga: Universidade Católica Portuguesa (Publicações da Faculdade de Filosofia.
s.d., Grammatica Philosophica da Lingua Portuguesa. Edição fac-similada da quinta edição de 1871. Charleston: Bibliolife.
2013, A Grammatica Philosophica da Lingua Portugueza de Jerónimo Soares Barbosa: Edição Crítica, Estudo e Notas de Sónia Coelho. Vila Real: Centro de Estudos em Letras.
Diffusion2e éd. 1830 (Lisbonne, Tip. da Academia Real das Ciências); 3e éd. 1862 (Lisbonne, Tip. Academia Real das Ciências); 4e éd. 1866 (Lisbonne, Tip. Academia das Ciências); 5e éd. 1871 (Lisbonne, Academia Real das Ciências); 6e éd. 1875 (Lisbonne, Tip. Academia Real das Ciências); 7e éd. 1881 (Lisbonne, Academia Real das Ciências).
Langue(s) cible(s)Portugais.
MétalanguePortugais.
Langue des exemplesPortugais.
Sommaire de l'ouvrageIntroduction [I-XIV]; Définition de la grammaire et ses parties (Orthoépie, Orthographe, Etymologie et Syntaxe) [p. 1]; Livre I: La Phonétique [2-55]; Livre II: L'Orthographe [56-96]; Livre III: La Morphologie (traitement des parties du discours) [97-361]: chap. I: les mots interjectifs et les mots discursifs ou analytiques [100-114]; chap. II: le substantif [114-137]; chap. III: l'adjectif [137-182]; chap. IV: le verbe [191-309]; chap. V: la préposition [310-346]; chap. VI: la conjonction [346-361]; Livre IV: La Syntaxe et la Construction [362-451]: chap. I: la proposition [363-370]; chap. II: la syntaxe de concordance (régulière et irrégulière: la syllepse) [370-392]; chap. III: la syntaxe de régime (régulier et irrégulier: l'ellipse, les compléments) [392-411]; chap. IV: la construction directe de la phrase (simple et composée) [411-422]; chap. V: la construction inversée (anastrophes et hyperbates) [422-434]; chap. VI: Application des principes exposés aux Lusïades [434-451].
Objectif de l'auteurAppliquer au portugais la réflexion de la grammaire générale et son adaptation à la description des structures de la langue.
Intérêt généralCette grammaire est l'ouvrage le plus important de la période des grammaires philosophiques. L'auteur y propose la première description complète de la morpho-syntaxe du portugais dont certaines observations (ex. traitement de l'adjectif et celui de l'infinitif personnel, entre autres) restent valables jusqu'à nos jours (voir Casteleiro 1980, 1982). Plusieurs auteurs sont incités à voir dans cet ouvrage le précurseur de la grammaire générative appliquée au portugais "avant la lettre" (voir Lopes 1986/1987).
Parties du discoursLe grammairien a réparti les parties du discours en mots interjectifs et mots discursifs ou analytiques; il identifie cinq parties du discours principales: le nom substantif, le nom adjectif, le verbe, la préposition et la conjonction. L'adjectif est divisé en adjectif déterminatif (qui comprend à son tour les articles, les pronoms personnels, les démonstratifs, les pronoms relatifs et les pronoms indéfinis) et en adjectif attributif. Les observations sur le caractère généralisateur ou indivisualisateur de l'adjectif et de l'article indéfini sont remarquables (voir Woll, 1994, p. 661). Au lieu de la traditionnelle répartition en verbes actifs, passifs et neutres, les verbes sont classés en transitifs et intransitifs. Les paradigmes de la conjugaison verbale sont nombreux. Le traitement du temps passé est très intéressant: il distingue le pretérito imperfeito absoluto (l'imparfait: amava, etc.), le pretérito perfeito absoluto (le passé simple: amei, etc.) et le pretérito perfeito relativo (le plus que parfait: amara, etc.), où il inclut un temps simple (amara, etc.) et un temps composé (tinha ou tivera amado). L'auteur introduit la notion de co-référence des sujets pour distinguer l'emploi de l'infinitif impersonnel de celui de l'infinitif personnel. Le traitement de la syntaxe présente deux niveaux d'organisation: la construction (phénomène de surface) et la syntaxe (phénomène de structure profonde) (voir Casteleiro 1982). Dans le cadre de la syntaxe de régime, Barbosa introduit la notion de complément: objectif, restrictif, terminatif et circonstanciel; la phrase présente une division ternaire: sujet, attribut et verbe (ex. Eu sou amante "je suis amant" équivalant à sou amante et à amo "j'aime"). Les propositions sont classées en "totales" et "partielles"; celles-ci peuvent être à leur tour classées en incidentes ou integrantes (c'est-à-dire complétives).
Innovations term.Les expressions verbos transitivos et verbos intransitivos (verbes transitifs et intransitifs); le terme complemento (complément); les expressions conjunção homóloga ou similar (conjonction homologue ou similaire), pour désigner la conjonction qui indique la connexion, et conjunção anhomologa ou dissimilar (conjonction non-homologue ou dissimilaire), pour indiquer la connexion et l'ordre; le terme integrante pour la subordonnée complétive.
Corpus illustratifLe corpus est constitué surtout par des exemples forgés par l'auteur, mais il y a aussi des exemples empruntés à la littérature (des 16e et 17e s. surtout), notamment dans l'illustration de l'exposé sur la syntaxe.
Indications compl.Intérêt pédagogique: il y a beaucoup d'indications morphologiques (paradigmes abondants).
Influence subieBarbosa s'inscrit dans le mouvement de la grammaire générale qui, au Portugal, est le plus souvent nommée "grammaire philosophique", dont il est le représentant le plus important. L'ouvrage manifeste l'influence implicite de plusieurs articles de l'Encyclopédie (ex. "construction") autant que celle des ouvrages de la grammaire générale (Cardoso 1986), dont les auteurs ne sont pas cités. L'influence de Sanctius, d'Arnauld et Lancelot, de Wallys et de Harris est avouée dans l'Introduction; cependant il n'y a pas de références explicites tout au long de la grammaire. Quant aux auteurs portugais, Barbosa a été influencé par Contador de Argote (Regras da lingua portugueza, Espelho da lingua latina, 1721); les ouvrages cités sont ceux de Lobato (1770) et Pedro José da Fonseca (1799) (les références sont faites en général pour mettre en contraste les théories de ces auteurs et les siennes); la seule influence revendiquée est celle des auteurs mentionnés dans l'Introduction; l'auteur portugais auquel il accorde une certaine crédibilité (malgré les critiques faites à certains aspects de sa théorie) est Pedro José da Fonseca (1799), le seul qui a corrigé "les défauts des anciennes grammaires".
Influence exercéeCet ouvrage a beaucoup influencé les auteurs et les ouvrages du 19e s.: entre autres, Principios de Grammatica Geral Applicados á Lingua Portugueza (Principes de Grammaire Générale appliqués à la Langue Portugaise, Nova-Goa, 1849) par Daniel Ferreira Pestana; la Nova Grammatica da Lingua Portuguesa (Nouvelle Grammaire Portugaise, 1862) de Bento José de Oliveira, notamment en ce qui concerne le traitement des parties du discours (surtout l'adjectif et le verbe) et la syntaxe de régime.
Renvois bibliographiquesAmor Couto M. 2004; Assunção C. & Fernandes G. (éd.) 2017; Azevedo R.C.d. 2012; Barbosa J.S. 1822; Bernardo M.G. 1985; Cagliari L.C. 1985, 2011, 2012; Cardoso S.C. (éd.) 1994; Cardoso S.C. 1986; Casteleiro J.M. 1980, 1981; Coelho S. & Fontes S. 2014, 2015, 2016; Coelho S. (éd.) 2013; Coelho S. 2010, 2014; Coelho S., Fontes S. & Kemmler R. 2014; Duarte S. 2010, 2012; Fávero L.L. & Molina M.A.G. 2006; Fávero L.L. 1996; Gonçalves M. 2002; Gonçalves M.F.C. 1995, 2003, 2006; Gusmão F.A.R.d. 1844, 1857; Kemmler R. 2012; Kemmler R., Assunção C. & Fernandes G. 2009; Lopes E. 1986-1987, 1989; Lupetti M. 2015; Menéndez F.M. 2002; Oliveira D.F.d. 2015; Penha J.A.P. 1989; Ranauro H. 2003, 2004, 2015; Santos M.H.P. 2010, 2011, 2015; Schäfer-Prieß B. 1991, 1993, 2000, 2005; Silva I.F.d. 1858-1958 (III 1859, X 1882, XI 1884); Sterse C.M.L. 1989; Torres A.R. (éd.) 2004, 2005; Torres A.R. 1994, 1998, 2004, 2010; Trindade P.d.C. 1989; Woll D. 1994 (p. 660-664).
→ Références
Auteur de la noticeGonçalves, Maria Filomena; Coelho, Sónia (rév); Léon, Jacqueline (trad.)
Création ou mise à jour2018-05 | 1998