CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Nova grammatica portugueza

Oliveira, Bento José de

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires portugaises et brésiliennes [3319]
Fac-similé(s)CTLF Images
CTLF (PDF, 2e éd. 1864)
Biblioteca Nacional de Portugal (éd. 1862)
Texte(s)CTLF Textes
Nom de l'auteurOliveira, Bento José de
Datation de l'auteurfl. 1862
Biographie de l'auteurGrammairien portugais. On ignore les dates de sa naissance et de sa mort; selon la page de garde de sa grammaire, il fut professeur de l'Enseignement Mutuel.
Titre de l'ouvrageNova grammatica portugueza
Titre traduitNouvelle grammaire portugaise
Autre titreNova grammatica portugueza
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire didactique.
Type indexéGrammaire didactique.
Original (date, lieu)1862, Coïmbra, Imprensa da Universidade.
Période|19e s.|
Édition utilisée14e éd. 1881, Coïmbra, Livraria J. Augusto Orcel.
VolumétrieIn-8°: nombre de pages: [VIII pages.] + 152 p. = 160 pages; nombre moyen de signes par page: 1850.
Nombre de signes296 000
Reproduction moderne
Diffusion2e éd. 1864 (Coimbra); 4e éd. 1867 (Coimbra); 5e éd. 1869 (Coimbra); 6e éd. 1871 (Coimbra); 7e éd. 1872 (Coimbra); 8e éd. 1874 (Coimbra); 10e éd. 1876 (Coimbra); 11e éd. 1878 (Coimbra); 12e éd. 1879 (Coimbra); 13e éd. 1880 (Coimbra); 14e éd. 1881 (Coimbra); 15e éd. 1883 (Coimbra); 17e éd. 1886 (Coimbra); 18e éd. 1887 (Coimbra); 19e éd. 1889 (Coimbra); 20e éd. 1890 (Coimbra); 21e éd. 1892, 1re éd. posthume (Coimbra); 23e éd. 1895 (Coimbra); 27e éd. 1898 (Coimbra). Grammaire approuvée par le Conseil d'Instruction Publique.
Langue(s) cible(s)Portugais.
MétalanguePortugais.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageIntroduction [p. 1-4]. Première Partie: la Morphologie (examen des parties du discours) [5-88]: chap. I: les mots variables [5-74]; chap. II: les mots invariables [75-88]. Deuxième Partie: la Syntaxe [89-122]: l'analyse de la phrase [89-92]; chap. I: syntaxe des mots: concordance et régime, les compléments, la transformation de la voix active en voix passive [92-103]; chap. II: syntaxe des propositions (principales et accessoires), la période, la pensée périodique [104-109]; chap. III: la construction des mots et des propositions [109-111]; chap. IV: les figures: figures (de mot et de syntaxe), analyse grammaticale, division des propositions, analyse logique [112-122]. Troisième Partie: la Phonétique ("prosodie"): les voyelles et les consonnes, l'accent et la syllabe tonique [123-126]. Quatrième Partie: l'Orthographe [127-144]: chap. I: l'écriture des mots, les majuscules [128-136]; chap. II: la ponctuation [137-144]; Appendice: la métrique [145-150].
Objectif de l'auteurConstruire une grammaire scolaire en faisant la synthèse des principes exposés dans les grammaires les plus fameuses employées à l'époque - la Grammatica Philosophica (1822) de Soares Barbosa et la Grammatica Elementar da Lingua Latina (1857) de Joaquim Alves de Sousa.
Intérêt généralCet ouvrage est la grammaire scolaire qui a connu le plus grand nombre d'éditions depuis la grammaire de Lobato (1770), parce qu'elle était approuvée par le Conseil Général de l'Instruction Publique.
Parties du discoursL'auteur identifie dix parties du discours réparties en deux classes, celle des variables et celle des invariables: le substantif, l'adjectif, l'article, le pronom, le participe, le verbe, la préposition, l'adverbe, la conjonction et l'interjection. L'adjectif est divisé en qualificatif, déterminatif, démonstratif, relatifs-conjonctifs, interrogatifs et quantitatifs. Les verbes sont classés en transitifs (actifs, relatifs et actifs-relatifs) et intransitifs. La conjonction est classée en coordonnée (copulative, continuative, explicative, disjonctive, adversative, conclusive, comparative, corrélative) ou subordonnée (conditionnelle, causale, concessive, circonstancielle de temps, intégrante et de doute). La proposition est constituée par un sujet, le verbe et un attribut. La syntaxe de régime est traitée en tant que relation de détermination ou de dépendance des mots dans la proposition, et dans cette perspective l'auteur distingue les mots subordonnants, les subordonnées et les compléments. Ceux-ci sont de deux sortes: directs et indirects (terminatif, de cause efficiente, ou agent de la voix passive, restrictif et circonstanciel). En ce qui concerne le classement des propositions, on trouve la distinction entre les coordonnées (copulatives, disjonctives, adversatives, conclusives, explicatives, comparatives, "corrélatives") et les subordonnées (conditionnelles, causales, concessives, circonstancielles, incidentes - explicatives et restrictives -, integrantes ou complétives). Oliveira s'occupe aussi de l'ordre du discours (direct, inversé et transposé). Dans le cadre des figures de la syntaxe, l'auteur aborde l'ellipse, le zeugme, la syllepse, le pléonasme, l'énallage, l'anastrophe, la parenthèse et l'hyperbate.
Innovations term.Introduction des termes "complément direct" et "indirect" dans le cadre de la syntaxe de régime; l'auteur introduit le terme lexiologia ("lexiologie") pour remplacer la désignation traditionnelle "étymologie", comme partie de la grammaire qui s'occupe de la nature et des accidents des mots.
Corpus illustratifExemples des auteurs portugais de l'époque classique (16e-18e s.) et d'auteurs contemporains de Bento de Oliveira.
Indications compl.Intérêt pédagogique: nombreux paradigmes et présentation schématisée des matières.
Influence subieBento de Oliveira a subi l'influence du mouvement qu'on connaît au Portugal comme la "grammaire philosophique" qui parcourt tout le 19e s., particulièrement de Soares Barbosa (1822), dont la grammaire a été imitée et copiée par plusieurs auteurs jusqu'à la fin de ce siècle, et d'une grammaire latine en portugais - la Grammatica Elementar de Lingua Latina (1857) de Alves de Sousa; les ouvrages cités et utilisés par l'auteur ont été la Grammatica Philosophica da Lingua Portugueza (1822) et la Grammatica Elementar da Lingua Latina (1857). Oliveira revendique surtout l'influence de la Grammaire Philosophique (1822) de Jerónimo Soares Barbosa, particulièrement en ce qui concerne le traitement de quelques parties du discours (surtout de l'adjectif et du verbe) et de la syntaxe de régime, mais il revendique aussi l'influence de la grammaire de langue latine (1857) de Joaquim Alves de Sousa, dont il suit le système d'exposition et le traitement de la syntaxe de construction et des figures.
Influence exercéeLa grammaire de Bento de Oliveira a été citée et utilisée par Figueiredo e Castro (Elementos de Grammatica Portugueza, 1887) et dans l'ouvrage Lições Práticas de Português (1933, 1955) de Pires de Castro.
Renvois bibliographiquesAssunção C. & Fernandes G. (éd.) 2017; Barbosa J.M. 1988; Gonçalves M.F.C. 1995; Oliveira B.J.d. 1864 (1re éd. 1862); Vázquez Cuesta P. & Mendes da Luz M.A. (éd.) 1980 [1949].
→ Références
Auteur de la noticeGonçalves, Maria Filomena
Création ou mise à jour1998