CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Grammatica practica

Dias, Augusto Epifânio da Silva

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires portugaises et brésiliennes [3321]
Fac-similé(s)CTLF Images
CTLF (PDF, 4e éd. 1881)
Texte(s)CTLF Texte
Nom de l'auteurDias, Augusto Epifânio da Silva
Datation de l'auteur1841–1916
Biographie de l'auteurPhilologue et professeur à la Faculté des Lettres de Lisbonne; il a réformé l'enseignement du latin et de la langue portugaise au Portugal. Traducteur de la grammaire du latiniste danois Madvig, il a édité plusieurs textes, notamment Os Lusíadas et Esmeraldo de situ orbis. Auteur d'une importante Syntaxe Histórica Portuguesa (Syntaxe Historique Portugaise), parue inachevée en 1918 (Neto 1977, p. 31-34).
Titre de l'ouvrageGrammatica practica da lingua portugueza
Titre traduitGrammaire pratique de la Langue Portugaise
Autre titreGrammatica practica
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire didactique où la méthode scientifique (philologique) est appliquée au portugais.
Type indexéGrammaire didactique.
Original (date, lieu)1870, Porto, Tip. Jornal do Porto.
Période|19e s.|
Édition utilisée3e éd. 1880 revue (Porto, Magalhães & Moniz).
VolumétrieIn-8°; nombre de pages: 160 pages; nombre moyen de signes par page: 1400.
Nombre de signes224 000
Reproduction moderne
Diffusion2e éd. 1878 revue (Porto, Moré); 3e éd. 1880 revue (Porto, Magalhães & Moniz); 4e éd. 1881 (Porto, Magalhães & Moniz); 5e éd. 1882 (Lisbonne, A. Ferreira Machado & Cª); 6e éd. 1884 (Lisbonne, A. Ferreira Machado & Cª); 7e éd. 1888 (Lisbonne, A. Ferreira Machado); 9e éd. 1894 (Lisbonne, A. Ferreira Machado); 10e éd. 1899 (Lisbonne, A. Ferreira Machado); 11e éd. 1901 (Lisbonne, A. Ferreira Machado); 13e éd. 1921 (Lisbonne, A. Ferreira Machado); ouvrage approuvé par la Commission de l'Instruction Publique.
Langue(s) cible(s)Portugais.
MétalanguePortugais.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvragePréface [p. 5-6]; Introduction [5]. Partie I: Phonologie ou traité des sons [1-11]. Partie II: Morphologie ou traité des formes [12-80]: Section I (Les flexions): A. Les parties du discours [12-19]; B. Les mots variables et invariables: chap. I: les substantifs [19-25]; chap. II: l'adjectif [25-28]; chap. III: le numéral [28-29]; chap. IV: le pronom [30-39]; chap. V: le verbe [39-69]; Section II (L'étymologie ou formation des mots): chap. I: la dérivation [70-78]; chap. II: la composition [78-80]. Partie III: Syntaxe [81-146]: Section I (la liaison des mots dans la phrase): chap. I: la composition de la phrase; concordance du prédicat avec le sujet [81-90]; chap. II: les compléments constitués par des substantifs (complément direct, autres compléments) [90-108]; chap. III: particularités de la syntaxe de chaque partie du discours [108-118]; Section II (l'emploi des modes et des temps, la liaison des phrases) [118-144]: types de phrase [118-123]; chap. I: L'emploi des modes et des temps [123-142]; chap. II: la liaison des phrases [142-144]; Section III (l'ordre); appendice de la syntaxe [145-156]; appendice de la phonologie [146-151]; modèles de l'analyse syntaxique [151-154].
Objectif de l'auteurRenouveler la méthode et les bases théoriques de l'enseignement de la langue maternelle selon des principes scientifiques appliqués déjà à d'autres langues; trancher avec le modèle philosophique et construire une grammaire moderne destinée aux étudiants des lycées.
Intérêt généralCet ouvrage s'inscrit dans la période de rupture avec la grammaire philosophique. Cette transformation dans la conception de la grammaire est bien évidente dans le format (les divisions de la grammaire et leurs désignations: phonologie, morphologie et syntaxe) et dans le contenu, notamment en ce qui concerne la syntaxe qui est présentée comme chapitre indépendant de la grammaire; d'autre part, l'étymologie devient juste une partie de la morphologie. Ces nouvelles conceptions découlent de l'influence de l'école comparatiste allemande.
Parties du discoursLes parties du discours traitées dans cet ouvrage sont au nombre de huit: le substantif, l'adjectif, le numéral, le pronom, le verbe, l'adverbe, la préposition et la conjonction. L'article n'est pas une partie autonome, puisqu'il est abordé dans le traitement du pronom: l'article défini est inclus parmi les pronoms démonstratifs et l'article indéfini figure à son tour parmi les pronoms indéfinis. Pour ce qui est des verbes, Dias les a classés en transitifs et intransitifs; outre les trois conjugaisons (en -ar, -er et -ir), il identifie aussi une conjugaison périphrastique formée avec les auxiliaires andar, ir, estar (être en train de), ter et haver suivis d'un participe présent précédé de la préposition a (ex. Estou a comer "je suis en train de manger"), ou d'un particípio presente (participe présent), c'est-à-dire un gérondif sans préposition (ex. Estou comendo "je suis en train de manger"). L'emploi de l'infinitif (impersonnel et personnel) est largement analysé dans le chapitre de la syntaxe en tant qu'aspect distinctif de la morphologie verbale du portugais. Le traitement des parties invariables (adverbe, préposition et conjonction) est développé surtout dans la syntaxe. L'analyse de la phrase est bi-partite puisqu'elle est divisée en sujet et prédicat; les compléments sont conçus en tant qu'expansions du prédicat; ils peuvent être de différentes sortes: prédicatif, direct, complément indirect, apposé et circonstanciel. L'auteur identifie aussi le "nom prédicatif du complément direct" pour indiquer un adjectif ou substantif référé au complément direct.
Innovations term.L'auteur introduit dans la grammaire les termes "Phonologia" et "Morphologia" pour désigner ces parties (celles qui par tradition recevaient les désignations de "Orthoepia" et de "Etymologia"; l'expression "nome predicativo do complemento directo" (nom prédicatif du complément direct) pour désigner une détermination du complément direct au moyen d'un adjectif ou d'un substantif.
Corpus illustratifIl est constitué uniquement d'exemples créés par l'auteur.
Indications compl.Intérêt pédagogique: l'ouvrage présente un grand intérêt pédagogique puisqu'il y a beaucoup de paradigmes de la conjugaison verbale, et des exercices sur les matières essentielles.
Influence subieCette grammaire constitue le premier exemple de l'application d'une méthode scientifique dans un ouvrage grammatical visant l'enseignement; elle a subi l'influence de la grammaire latine du Danois Madvig, traduite en portugais par Silva Dias, et de l'Allemand Plötz, dont les travaux ont fourni les bases théoriques pour l'élaboration d'une grammaire française par Silva Dias, en collaboration avec J. Edouard von Hafe. Dans sa grammaire, Silva Dias visait justement à appliquer les mêmes principes. Influence implicite: celle de Francisco Adolfo Coelho, son contemporain, qui avait publié en 1868 un ouvrage intitulé A Lingua Portugueza, phonologia, étymologia, morphologia e syntaxe, où l'auteur applique au portugais les principes de la méthode comparative, d'après l'influence de Diez. Il est évident que l'ouvrage innovateur de Coelho, qui publiera lui aussi une grammaire en 1891, aura influencé celui de Silva Dias. Les seules références données dans cette grammaire sont celles du prologue, c'est-à-dire celles concernant la grammaire de Madvig et les travaux de Plötz.
Influence exercéeCet ouvrage a influencé Francisco Adolfo Coelho dans l'élaboration des Noções Elementares de Gramática Portuguesa (Notions Elémentaires de Grammaire Portugaise, 1891); José Leite de Vasconcelos, un important philologue et dialectologue des débuts de ce siècle, cite plusieurs fois la grammaire de Silva Dias (la 2e éd. revue) dans les Lições de Filologia Portuguesa (Leçons de Philologie Portugaise, 1926). Pires de Castro cite Silva Dias, en tant qu'autorité, dans les Lições Práticas de Português (Leçons Pratiques de Portugais, 1932, 1955), un manuel scolaire successivement revu et édité depuis 1925 jusqu'à la fin des années cinquante; dans la grammaire de Torrinha (voir 1re éd. 1931; 5e éd. 1937-1938) Silva Dias est l'auteur le plus cité.
Renvois bibliographiquesAssunção C., Coelho S. & Fontes S. (éd.) 2017; Dias A.E.d.S. 1870; Gonçalves M.F.C. 1995 (p. 125); Neto S.d.S. 1977 (p. 32-34); Vasconcelos J.L.d. 1926 (p. 239); Woll D. 1994 (p. 663-665).
→ Références
Auteur de la noticeGonçalves, Maria Filomena
Création ou mise à jour1998