CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Noções de grammatica portuguesa

Silva Junior, Manuel Pacheco da • Andrade, Boaventura Placido Lameira de

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires portugaises et brésiliennes [3386]
Fac-similé(s)CTLF Images
CTLF (PDF, 1re éd. 1887)
Internet Archive (1re éd. 1887)
Texte(s)CTLF Texte
Nom de l'auteurSilva Junior, Manuel Pacheco da • Andrade, Boaventura Placido Lameira de
Datation de l'auteurSilva Junior, Manuel Pacheco da (1842-1899) – Andrade, Boaventura Placido Lameira de ( ?-1897)
Biographie de l'auteurManuel Pacheco da Silva Junior est l'auteur de Noções de grammatica protugueza (1877) et de la Grammatica da lingua portugueza (avec Boaventura Placido Lameira de Andrade). Il est né le 15 avril 1842 à Rio de Janeiro et est mort le 27 février 1899 à Niterói. Philologue brillant mais de caractère difficile, il mourut dans la solitude (Hampejs 1961, p. 169; Rocha 2007).
Boaventura Placido Lameira de Andrade est l'auteur de Noções de grammatica protugueza (1877) et de la Grammatica da lingua portugueza (avec Manuel Pacheco da Silva Junior). On ne dispose pas de données biographiques à son sujet, à l’exception de la date de sa mort qu’on peut déduire de la biographie établie par son fils Pedro Lameira de Andrade. On sait aussi qu’il a été professeur au Collège Pedro II de Rio de Janeiro, poste qu’il obtient lors d’un concours où il défend un travail intitulé “Thèse pour le concours de remplacement de la chaire de portugais et de littérature générale du collège impérial de Pedro II (langue portugaise, archaïsmes et néologismes)”.
Titre de l'ouvrageNoções de grammatica portuguesa
Titre traduitNotions de grammaire portugaise
Autre titreNoções de grammatica portuguesa
Remarques sur le titreAvant le titre, figure la précision: «Selon le programme officiel. Conformément au programme officiel, pour les examens généraux et préparatoires de l’année en cours».
Type de l'ouvrageGrammaire historique destinée principalement aux études de preparation au concours d'entrée au niveau universitaire.
Type indexéGrammaire historique. Grammaire didactique.
Original (date, lieu)1887, Rio de Janeiro, J. G. de Azevedo.
Période|19e s.|
Édition utilisée1re éd. 1887, Rio de Janeiro, J. G. de Azevedo.
Volumétrie536 pages; 12 226 mots.
Nombre de signes652 764
Reproduction moderneAucune.
DiffusionL’ouvrage a été d’abord publié sous forme de fascicules (Blake, 1900, VI. p. 177; Rocha 2007, p. 127) et seulement ensuite sous forme de livre imprimé. Une nouvelle version des Noções entièrement remaniée paraît en 1894 avec le titre Grammatica da lingua portuguesa para uso nos gymnasios, lyceus e escolas normaes et elle est présentée comme un nouvel ouvrage. C’est la raison pour laquelle il n’y a qu’une seule édition des Noções (alors que la Grammatica a été publiée trois fois). Bien que les deux ouvrages reposent sur la même base, ils ne sont pas identiques. Ce qui les différencie, c’est une organisation plus didactique de la Grammatica, l’ajout ou la suppression de certains textes comme l’introduction consacrée à la présentation des types grammaticaux; celle-ci est remplacée dans la Grammatica par un long texte sur la formation de la langue portugaise. En outre, la partie consacrée à la syntaxe est beaucoup plus développée dans la Grammatica. Les Noções, sous forme de leçons, ont été écrites se conformer immédiatement à une réforme de l’enseignement entrée en vigueur en 1877; elles ont été publiées à la hâte pour être utilisées dans les écoles. C’est sans doute la raison pour laquelle le texte des Noções présente des fautes typographiques et de mise en page.
Langue(s) cible(s)Portugais.
MétalanguePortugais.
Langue des exemplesPortugais.
Sommaire de l'ouvrage[Introduction] p. 3-4.
Première leçon: 5-16, observations générales sur ce qu’on entend par grammaire générale, grammaire historique ou comparative, descriptive, ou expositive; objet et approche de la grammaire; phonologie: les sons et les lettres; classification des sons et des lettres; voyelles, groupes vocaliques; consonnes, groupes consonantiques; syllabes, groupes syllabiques; vocable [vocabulo]; notations lexicales.
Seconde leçon: 17-26, accent et quantité.
3e leçon: 27-41, origine des lettres portugaises; lois qui président à la permutation des lettres; importance des transformations phonétiques dans le processus de dérivation des mots.
4e leçon: 43-50, métaplasmes; 1re substitution; 2e addition; 3e soustraction; 4e fusion; 5e atténuation; 6e renforcement.
5e leçon: 51-55, des systèmes orthographiques; causes des irregularités. 6e leçon: 57-63, morphologie: structure du mot; racine; thème, terminaison; affixes. Du sens des mots déduit des éléments morphiques qui les constituent: développement des sens nouveaux des mots 63-73.
7e leçon: 75-83, de la classification des mots; du substantif et de ses espèces.
8e leçon: 85-90, de la classification des mots; de l’adjectif et de ses espèces.
9e leçon: 91-94, de la classification des mots; du pronom et de ses espèces.
10e leçon: 95-105, classification des mots; du verbe et ses espèces.
12e [11e] leçon: 105-121, classification des mots; des mots invariables. 12e leçon: 121-140, groupement de mots par familles et par associations d’idées; synonymes, homonymes et paronymes.
13e leçon: 141-180, flexion des noms: genre, nombre, cas; notions de declinaison latine; disparition du neutre latin en portugais; vestiges du neutre en portugais; vestiges de la declinaison en portugais; origine du s au pluriel.
14e leçon: 181-198, flexion des noms; degré du substantif et de l’adjectif; comparatifs et superlatifs synthétiques; comparatifs et superlatifs analytiques.
15e leçon: 199-209, flexion des noms; flexion du pronom; déclinaison des pronoms personnels.
16e leçon: 210-248, flexion du verbe; conjugaison; formes de conjugaison.
17e leçon: 249-280, formation des mots en général; composition par préfixes et par juxtaposition; étude des préfixes 281-308.
18e leçon: 309-312, formation des mots en général; dérivation propre et impropre; étude des suffixes.
19e leçon: 309-312, des mots variables formés au sein même de la langue portugaise.
20e leçon: 313-314, des mots invariables formés au sein de la langue.
21e leçon: 315-320, étymologie portugaise; principes de base de l’étymologie; lois qui ont présidé à la formation du lexique portugais.
22e leçon: 321-335, de la constitution du lexique portugais. Langues qui ont contribué majoritairement au vocabulaire portugais.
23e leçon: 337-347, caractère différentiel des vocables d’origine populaire et de formation érudite; doubles, formes divergentes.
24e leçon: 349-353, de la création de mots nouveaux; hybridations.
25e leçon: 355-370, étymologie du substantif et de l’adjectif; influence des cas dans l’étymologie.
26e leçon: 371-384, étymologie de l’article et du pronom.
27e leçon: 385-396, étymologie des formes verbales; comparaison des conjugaisons latine et portugaise.
28e leçon: 397-414, étymologie des mots invariables.
29e leçon: 415-419, de la syntaxe en général; brèves notions sur la structure de l’oraison [oracional] du latin populaire et du latin cultivé; types syntaxiques divergents dans la langue portugaise.
30e leçon: 420-421, syntaxe de la proposition simple; espèces de proposition simple quant à la forme et la signification; des parties de la proposition simple.
31e leçon: 422-423, syntaxe des propositions composées ou de la période composée; coordinations, subordination, classification des propositions.
32e leçon: 430-442, règles de syntaxe relatives à chacun des membres de la proposition 424-429.
33e leçon: 430-441, règles de syntaxe relatives au substantif et à l’adjectif.
34e leçon: 442-448, règles de syntaxe relatives au pronom.
35e leçon: 448-460, règles de syntaxe relatives au verbe; de l’emploi des modes et des temps; correspondance des temps des verbes dans les propositions coordonnées et dans les propositions subordonnées.
36e leçon: 461-467, règles de syntaxe relatives aux formes nominales du verbe.
37e leçon: 468-480, règles de syntaxe relatives aux mots invariables.
38e leçon: 481-482, syntaxe du verbe avoir [haver] et du pronom se.
39e leçon: 483-490, de la construction; ordre des mots dans la proposition simple, et des propositions simples dans la période composée.
40e leçon: 491-494, collocation des pronoms personnels.
41e leçon: 494-498, des notations syntaxiques; ponctuations; emploi des lettres majuscules.
42e leçon: 499-502, figures de syntaxe; particules de mise en évidence.
43e leçon: 503-505, des vices de langage.
44e leçon: 506-522, anomalies grammaticales, idiotismes, dialectes, provincialismes, brésilianismes.
45e leçon: 523-526, alterations lexicales syntaxiques; archaismes et néologismes.
46e leçon: 527-537, syntaxe et style.
Objectif de l'auteurDans leur ouvrage, les auteurs poursuivent deux objectifs: celui de présenter au public une grammaire «complète de langue portugaise» (avec ce que cela signifie, à savoir dépasser le domaine normatif) et celui de concevoir un ouvrage utilisable dans les écoles (autrement dit un ouvrage didactique). Ils veulent en outre fonder la description sur des données et non sur la spéculation.
Les Noções sont donc organisées comme un ouvrage basé sur des données, dans la mesure du possible, avec des exemples recueillis dans la pratique linguistique des auteurs, observés dans la réalité, mais aussi, principalement, extraits des textes historiques et littéraires dans une langue portugaise appartenant à des siècles différents. Cette méthodologie a permis aux auteurs de traiter, de façon pionnière, de l’usage du portugais au Brésil.
Une autre innovation concerne la théorie et la méthodologie utilisées. L’ouvrage se développe selon les fondamentaux de la théorie historico-comparative, ce qui amène les auteurs à se référer à un éventail de langues pour expliquer certaines tournures du portugais.
Mais les auteurs ne s’affranchissent pas pour autant complètement de la théorie générale et philosophique; il y a d’ailleurs de nombreux passages qui se réfèrent à la logique, à la relation du langage à la pensée etc., ce qui en fait un ouvrage théoriquement éclectique, avec une prédilection, il est vrai, pour l’exploration historique de la langue (Leite 2016, p. 217-218).
Quant à l’objectif pédagogique, les auteurs déclarent dans l’introduction que l’ouvrage n’est pas organisé tout à fait comme une grammaire didactique, mais qu’il a été en quelque sorte «adapté» à cette fin. C’est ainsi qu’ils ont tenté - mais sans succès - de limiter la quantité d’information historico-grammaticale, afin de l’adapter à l’enseignement, même s’il est évident que l’ouvrage ne comporte pas les caractères essentiels d’un ouvrage didactique, tant du fait de sa mission que de la profondeur du contenu.
Pour Segundo Maciel (1914, p. 445), la grammaire de Silva Jr. et Andrade, élaborée pour répondre aux nouveautés de la réforme de l’enseignement de 1887, est devenue un «ouvrage de référence» et ce sont d’autres grammaires, publiées à la même époque, qui ont été utilisées pour les cours de portugais. Cette caractéristique, cependant, n’enlève rien au mérite de l’ouvrage, au contraire, elle le valorise.
Intérêt généralL’ouvrage comporte des données intéressant l’histoire de la langue portugaise en général par ses données et ses exemples extraits de textes des siècles antérieurs (du 11e au 19e s .) et en portugais du Brésil, tupinismes et africanismes en insistant sur ce dernier aspect. Les auteurs affirment page 332, que «le nombre de vocables de cette origine (le tupi), qui figurent dans le lexique brésilien, c’est-à-dire qui sont inconnus au Portugal dépasse les 5000».
Parties du discoursLes auteurs classent les mots, selon leurs significations, en 8 espèces: substantif, adjectif, pronom, verbe, adverbe, préposition, conjonction et interjection.
Innovations term.Les auteurs ont recours aux termes «relation» et «corrélation» pour expliquer certaines fonctions, comme par exemple celles des pronoms et des adverbes. Les verbes sont décrits selon les notions de relation et transitivité: les verbes notionnels sont transitifs ou intransitifs et les relationnels (auxiliaires). Une autre terminologie particulière concerne le «verbe unipersonnel», conçu par les auteurs comme «n’exprimant pas le sujet logique».
Corpus illustratifExemples forgés par l’auteur et exemples littéraires de différents siècles (du 11e au 19e s.).
Indications compl.L’ouvrage constitue une source importante de connaissances de la culture érudite et populaire sur la langue portugaise.
Influence subieL’horizon de rétrospection des auteurs est composé de connaissances venant des théories dominantes au 19e s. Concernant les références implicites, on est étonné des connaissances linguistiques ayant pour origine la grammaire générale et illuministe et comportant des références explicites et clairement constituées d’œuvres de la théorie historico-comparative. Cette caractéristique apparaît notamment avec la préférence qu’affichent les auteurs pour l’étude de l’étymologie et de la morphologie des mots. Parmi les auteurs les plus cités: Diez (1882) cité 18 fois; Bopp (1866) cité 8 fois, dans la traduction française de M. Bréal; Darmesteter (1873) cité 6 fois. Parmi les auteurs portugais, on trouve Theophilo Braga, Francisco José Freire (1842), Leoni (1858) et Adolfo Coelho (1891); et parmi les Brésiliens, Julio Ribeiro (1881) et Macedo Soares (1838-1905).
Influence exercéePacheco da Silva Junior a été le premier à publier au Brésil une grammaire historique (Penha 1996, p. 522) et, en co-édition avec Lameira de Andrade, il a introduit au Brésil la méthode historico-comparative qui a servi de modèle aux auteurs qui lui ont succédé, comme par exemple Eduardo Carlos Pereira (1907), Ernesto Carneiro Ribeiro (1915) et Maximino Maciel (1894).
Renvois bibliographiquesBlake A.V.A.S. 1899, 1900; Coelo F.A. 1891; Freire F.J. 1842; Hampejs Z. 2017; Leite M.Q. 2016; Leoni F.E. 1858; Maciel M. 1914; Penha J.A.P. 1997; Pereira E.C. 1907; Rocha M.B. 2007; Soares A.J.d.M. 1889.
→ Références
Auteur de la noticeLeite, Marli Quadros; Léon, Jacqueline (trad.)
Création ou mise à jour2018-09