CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

[Vna breue instruttione per apprendere facilmente detta lingua Schiaua]

Alasia da Sommaripa, Gregorio

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires des langues slaves [3472]
Fac-similé(s)Slovnice in pravopisi (éd. 1607, PDF)
Texte(s)
Nom de l'auteurAlasia da Sommaripa, Gregorio
Datation de l'auteurca 1578–1626
Biographie de l'auteurVariante du nom de l'auteur: Alasia da Sommaripa, fra Gregorio (nom de baptême: Alessandro). Lexicographe, historien et philologue, né à Sommariva del Bosco en Piémont en Italie. Sa langue maternelle était l'italien, il apprit le slovène comme Servite à Duino. Accepté dans l'ordre en 1596, il étudia à Rome. En 1601, il vint à Duino où il conclut ses études, entra dans les ordres et fut actif pendant plusieurs années comme prêtre, instituteur à l'école monastique et prieur. Il dirigea la construction du monastère. Après 1609, il rentra en Italie et séjourna dans plusieurs villes, et plus longuement à Rome où il mourut. Il publia un dictionnaire italien-slovène et plusieurs œuvres en italien.
Titre de l'ouvrage[Vna breue instruttione per apprendere facilmente detta lingua Schiaua]
Titre traduitUne brève instruction pour apprendre facilement la langue slovène
Autre titre[Vna breue instruttione per apprendere facilmente detta lingua Schiaua]
Remarques sur le titreChapitre d'introduction dans le dictionnaire italien-slovène Vocabolario Italiano, e Schiavo, Udine, 1607. La partie grammaticale du dictionnaire est sans titre propre, le texte sur la page de titre cité ci-dessus signale la petite grammaire.
Type de l'ouvrageUne brève description grammaticale destinée aux étrangers (surtout aux Italiens) qui apprennent le slovène et maîtrisent au moins les bases de la grammaire latine.
Type indexéGrammaire pour étrangers.
Original (date, lieu)1607, Udine.
Période|17e s.|
Édition utilisée1607, Udine.
Volumétrie25 pages.
Nombre de signes8 750
Reproduction moderneDeux fac-similés: Mladinska knjiga, Ljubljana, 1979 (Monumenta litterarum Slovenicarum 16); Državna založba Slovenije, Ljubljana, 1993.
DiffusionUn seul exemplaire de la grammaire a été conservé; il n'y a pas d'informations sur la diffusion de la grammaire à l'époque de sa publication.
Langue(s) cible(s)Slovène.
MétalangueItalien, latin.
Langue des exemplesSlovène, latin, italien.
Sommaire de l'ouvrageIntroduction et remarques sur l'orthographe [Al benigno Lettore] (A 7v–A 8r), verbe [sans titre] (A 8r–B 8r), nom [Avertimenti circa i nomi] (B 8r–C 3v).
Objectif de l'auteurL'auteur veut fournir un aperçu concis de la grammaire slovène qui permettrait, à l'aide du dictionnaire et des textes d'exemple, au locuteur étranger au moins une communication de base avec les locuteurs du slovène.
Intérêt généralMême si l'ouvrage est relativement bref et n'eut pas d'influence ultérieure, on peut lui accorder une place importante dans l'histoire de la grammaire slovène parce qu'il annonce, à de nombreux égards, de nouvelles tendances dans son développement. Une caractéristique marginale, mais particulièrement intéressante, de cet ouvrage est l'incertitude qu'on peut observer chez tous les auteurs postérieurs qui traitèrent des problèmes linguistiques du slovène au 17e siècle et pendant la 1re moitié du 18e siècle. Comme il connaissait le dictionnaire de Hieronim Megiser de 1592 et peut-être d'autres œuvres des auteurs protestants slovènes du 16e siècle, Alasia trouvait la langue slovène parlée dans sa région corrompue (corotto parlare) – mais il n'eut d'autre choix puisqu'il ne maîtrisait pas la langue «non corrompue». (1) Le fait qu'il s'agit d'une grammaire écrite par un auteur qui n'avait été en contact avec le slovène que depuis six ans; (2) le fait que cet auteur utilise dans l'œuvre entière la manière «italienne» tout à fait originale pour écrire le slovène; (3) le fait qu'il ne distingue pas le duel et qu'il renvoie le lecteur à l'apprentissage par «l'usage» dans le cas où il ne réussit pas à formuler une règle, sont des éléments importants.
Parties du discoursAlasia distingue les noms (et parmi ceux-ci les substantifs et les pronoms [!], il évite les adjectifs) et les verbes; il traite brièvement les prépositions et les conjonctions mais il ne les nomme pas parties du discours.
Innovations term.Pas d'innovations terminologiques.
Corpus illustratifLe choix des exemples se fonde parfois sur l'appendice grammatical de Hieronim Megiser de 1592; l'influence de la grammaire d'Adam Bohorič est peu probable et ne peut pas être prouvée.
Indications compl.L'ouvrage n'a pas d'ambitions particulières. Pourtant, il contient quelques solutions originales. Alasia est, par exemple, le seul grammairien de la langue slovène à classer les déclinaisons selon la terminaison de l'accusatif; il est le premier à exposer les déclinaisons sans article. D'ailleurs, l'ouvrage se base entièrement sur la grammaire latine. La relation entre la perception de la langue slave et la langue slovène est la même que chez ses contemporains – il utilise l'expression lingua Schiaua pour désigner la langue slovène ainsi que le groupe de langues slaves.
Influence subieL'ouvrage entier fut influencé par l'appendice grammatical du dictionnaire de Hieronim Megiser de 1592; la description des peuples qui parlent la langue slave (lingua Schiaua) est redevable à l'introduction du dictionnaire de Hieronim Megiser de 1603 et l'information sur les lettres glagolitiques est fournie par l'œuvre de Giovambattista Palatino Libro... nel qual s'insegna a scrivere ogni sorte lettera de 1556.
Influence exercéePas d'influence sur les grammaires ultérieures.
Renvois bibliographiquesAhačič K. 2012 (p. 73-85); Breznik A. 1926; Eržen A. 2006; Furlan M. 1998; Kidrič F. 1978; Legiša L. 1979; Zemljarič Miklavčič J. 1999.
→ Références
Auteur de la noticeAhačič, Kozma ( Version slovène de la notice); Trojar, Mitja (trad.)
Création ou mise à jour2013-06