CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Grammatica Latino-Germanico-Slavonica

Bohorič, Adam

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires des langues slaves [3474]
Fac-similé(s)Slovnice in pravopisi (éd. 1755, PDF)
Texte(s)
Nom de l'auteurBohorič, Adam
Datation de l'auteurca 1520–1598
Biographie de l'auteurVariante orthographique du nom: Adam Bohorizh. Pédagogue protestant et premier grammairien de la langue slovène. Né près de Brestanica en Slovénie, il est mentionné comme bachelier à Vienne, en 1547; il étudia ensuite à la Faculté des Arts de Wittemberg, où il fut également un étudiant de Philippe Melanchthon. Dans les années 1551-1563, il fut directeur de sa propre école à Krško; entre 1566 et 1582, puis entre 1595 et 1598, il fut directeur de l'école appelée "École des États" à Ljubljana. Sa grammaire mise à part, il écrivit aussi l'ouvrage (perdu) Elementale Labacense cum Nomenclatura trium linguarum, Latinae, Germanicae et Sclavonicae (ca 1580) et une Otrozhia tabla conservée dans un fragment. Il fut membre de la commission de révision pour la traduction slovène de la Bible (1584). Cet ouvrage stimula la parution de sa grammaire slovène.
Nom de l'adaptateurUn adaptateur slovène anonyme
Datation de l'adaptateur18e s.
Biographie de l'adaptateur
Titre de l'ouvrageGrammatica Latino-Germanico-Slavonica Ex Pervetusto Exemplari Ad Modernam In Carniolica Lingua Loquendi Methodum Accommodata
Titre traduitGrammaire latino-germano-slovène, adaptation d'un exemplaire très ancien en manuel de grammaire de la langue carniolienne.
Autre titreGrammatica Latino-Germanico-Slavonica
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire didactique concise pour un usage pratique avec peu de théorie, destinée surtout aux locuteurs du slovène connaissant l'allemand avec de bonnes connaissances des bases de la grammaire latine.
Type indexéGrammaire didactique.
Original (date, lieu)Manuscrit, 1755 (BSB, München, cod. Slav. 8).
Période|18e s.|
Édition utiliséeManuscrit, 1755 (BSB, München, cod. Slav. 8).
Volumétrie149 pages.
Nombre de signes131 000
Reproduction moderne
DiffusionUn seul exemplaire peu connu.
Langue(s) cible(s)Slovène.
MétalangueLatin.
Langue des exemplesSlovène; les exemples slovènes sont traduits en latin et pour la plupart en allemand aussi, mais plus rarement que dans la grammaire qui fut adaptée.
Sommaire de l'ouvrage1. Orthographe [de orthographia Latino Sclavonica] (f. 2a-6a), 2. nom [de nomine ejusque accidentibus] (6a-25a), 3. pronom [de pronomine] (25b-32a), 4. verbe [de verbo] (32a-49a), 5. adverbe, préposition, conjonction, interjection [de adverbiis, praepositionibus, conjuctionibus et interjectionibus] (49b-55a), 6. syntaxe [de syntaxi] (55a-74a); quelques types de métaplasme [de metaplasmi quibusdam speciebus] (74a-74b), prosodie ou accent [de prosodia seu accentu] (74b-75a).
Objectif de l'auteurAbréger l'adaptation de la grammaire de Bohorič préparée par Hipolit et l'adapter pour un usage pratique d'un lecteur qui n'a pas besoin de longues explications.
Intérêt généralLa preuve que l'adaptation de la grammaire de Bohorič préparée par Hipolit était utilisée dans les décennies suivantes aussi.
Parties du discoursLes mêmes que dans l'adaptation préparée par Hipolit. Même si le participe est classé, dans l'introduction, comme une partie du discours à part, il n'est pas du tout traité.
Innovations term.Pas d'innovations terminologiques.
Corpus illustratifLes exemples, à de rares exceptions près, sont tirés de l'adaptation de Hipolit, de nombreux exemples sont pourtant omis.
Indications compl.La grammaire de Hipolit est abrégée de façon délibérée. Les temps verbaux, par exemple, sont abrégés de sorte que la distinction (latine) entre praeteritum imperfectum, perfectum et plusquamperfectum (prétérit imparfait, parfait et plus-que-parfait) est omise, il ne parle plus que du prétérit (praeteritum). Ce faisant, il accorde la première place à l'état de choses en slovène plutôt que Hipolit qui attribue la première place à celui en latin. De même, le chapitre sur la syntaxe est abrégé très habilement.
Influence subieLe manuscrit se base entièrement sur l'adaptation de la grammaire de Bohorič préparée par Hipolit Novomeški en 1715.
Influence exercéePas d'influence sur les grammaires ultérieures.
Renvois bibliographiquesAhačič K. 2012; Hammel R. 2009; Slodnjak A. 1971.
→ Références
Auteur de la noticeAhačič, Kozma ( Version slovène de la notice); Trojar, Mitja (trad.)
Création ou mise à jour2013-07