CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Slovenska slovnica za domačo in šolsko rabo

Janežič, Anton

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires des langues slaves [3482]
Fac-similé(s)dLib.si (éd. 1854, PDF)
Slovnice in pravopisi (éd. 1863, PDF)
Google Livres (éd. 1863)
dLib.si (3e éd. 1864, PDF)
dLib.si (éd. 1894, PDF)
Amebis (éd. 1900)
Texte(s)
Nom de l'auteurJanežič, Anton
Datation de l'auteur1828–1869
Biographie de l'auteurVariante du nom: Janežić, Anton. Grammairien, rédacteur et pédagogue, né à Leše. Après des études slaves et germaniques à Vienne, il a enseigné au collège (à partir de 1853 de façon régulière) et au lycée à Klagenfurt rédigeant en même temps des manuels destinés à l'enseignement de la langue et la littérature slovènes. Il a édité et publié plusieurs revues littéraires et il fut secrétaire de la maison d'édition Mohorjeva družba à partir de 1868. Son travail dans le domaine de la linguistique était surtout lié aux besoins scolaires. En dehors de la grammaire, il a publié à plusieurs reprises des dictionnaires allemand-slovène et slovène-allemand.
Titre de l'ouvrageSlovenska slovnica za domačo in šolsko rabo
Titre traduitGrammaire slovène pour usages domestique et scolaire
Autre titreSlovenska slovnica za domačo in šolsko rabo
Remarques sur le titreLe titre reflète la position réelle de la grammaire de Janežič dans la société slovène de l'époque parce que la grammaire était destinée à l'usage scolaire, mais en raison de sa grande diffusion elle fut largement utilisée comme grammaire de référence de la langue slovène.
Type de l'ouvrageGrammaire didactique au niveau le plus élevé contenant des éléments de linguistique néogrammairienne. Dans la 2e moitié du 19e s., elle est aussi devenue, en raison de sa grande diffusion et de son usage général, une grammaire de référence normative.
Type indexéGrammaire didactique. Grammaire normative.
Original (date, lieu)1854, Klagenfurt, Eduard Liegel.
Période|19e s.|
Édition utilisée1863, Klagenfurt, Janez Leon.
Volumétrie[2] + 262 + [2] p.
Nombre de signes587 000
Reproduction moderne
DiffusionDans la 2e moitié du 19e s. et au début du 20e s. jusqu'à la parution de la grammaire d'Anton Breznik en 1916, la grammaire de Janežič fut la grammaire la plus répandue et celle qui a connu le plus de rééditions. La 1re édition date de 1854. C'est dans sa 2e édition, en 1863, que l'ouvrage a subi le plus de changements et reçu le plus de compléments. La 3e édition (1864) apporte une division plus claire du texte intégral en deux chapitres sur la «lexicologie» (phonétique, morphologie, formation de mots) et sur la syntaxe. Les 4e (1869) et 5e (1876) éditions sont des rééditions avec des changements mineurs. L'ouvrage a été republié en 1889, 1894, 1900, 1906 et, en 1911, il a reçu quelques additions et corrections introduites par Jakob Sket.
Langue(s) cible(s)Slovène.
MétalangueSlovène.
Langue des exemplesSlovène, à des fins comparatives (surtout dans le chapitre sur la phonétique) sont fournis des exemples tirés des autres langues slaves; le plus souvent, il s'agit de vieux-slave.
Sommaire de l'ouvragePréface (p. I-II). Introduction (1-2). A. Phonétique [phonétique et règles d'orthographe] (3-27). B. Morphologie (28-115): 1. Noms: substantif, adjectif, numéral, pronom (28-66), 2. Verbe (67-104), 3. Parties du discours invariables: adverbe, préposition, conjonction, interjection (105-115). C. Formation de mots (116-155). D. Syntaxe (156-262): 1. Phrase simple (170-241), 2. Phrase complexe (241-257), 3. Phrase complexe à trois ou plusieurs propositions (258-262). Table des matières ([I]-[II]).
Objectif de l'auteurL'auteur destine sa grammaire à l'usage dans les écoles secondaires: il vise une utilité générale et, par conséquent, une certaine normativité. Dans l'introduction, il souligne qu'il désire décrire la langue de tous les Slovènes. Comme critère pour établir la norme, il s'appuie sur l'usage dans la totalité du territoire slovène; en cas de doute, il prend en considération l'état de langue en vigueur chez des écrivains anciens et à l'époque du vieux-slave.
Intérêt généralMême si cette grammaire est au fond une grammaire scolaire, elle est une de celles qui ont eu le plus d'influence, parce qu'elle était considérée, dans la 2e moitié du 19e s., comme la grammaire normative par excellence et la grammaire de référence pour la langue slovène (comme l'est la grammaire de Jože Toporišič depuis 1976).
Parties du discoursJanežič divise les parties du discours en noms (substantifs, adjectifs, numéraux), verbes et en parties du discours invariables (adverbes, prépositions, conjonctions, interjections).
Innovations term.Même si la terminologie se fonde sur celle des grammaires antérieures, elle marque quand même un tournant important, du fait qu'elle établit définitivement la majeure partie de la terminologie grammaticale slovène telle qu'elle s'est généralisée au cours du 20e s. dans les œuvres linguistiques slovènes. Lors de la création de sa terminologie, Janežič a consulté plusieurs intellectuels de l'époque (Macun, Šolar, Horvat, Mandelc, Valjavec, Žepič).
Corpus illustratifLes exemples sont choisis de façon autonome; les exemples composés de plusieurs mots sont tirés de proverbes et dictons populaires et de textes d'auteurs importants de l'époque qui sont systématiquement référencés au moyen de sigles.
Indications compl.
Influence subieJanežič a bien connu les grammaires slaves et allemandes de l'époque. Sa grammaire est donc rédigée sur la base de plusieurs œuvres grammaticales parmi lesquelles les suivantes ont exercé l'influence la plus marquante: Fran Metelko, Lehrgebäude der slovenischen Sprache, 1825 (source fondamentale de toute la grammaire); 2. Fran Miklošič, Vergleichende Grammatik der slavischen Sprachen (1852 [1re partie], 1856 [3e partie], source des chapitres sur la phonétique et la morphologie); 3. František Ladislav Čelakovský, Čtení o srovnavací mluvnici slovanské, 1853 (source de toute la grammaire); 4. Ivan Navratil, Beitrag zum Studium des slavischen Zeitwortes, 1856 (source du chapitre sur le verbe); 5. Adolf Veber Tkalčević, Skladnja ilirskoga jezika, 1859 (source du chapitre sur la syntaxe); 6. Václav Zikmund, Skladba jazyka českého, 1863 (source de toute la grammaire, l'œuvre a été publiée juste avant la mise en impression de la grammaire de Janežič).
En outre, Janežič a inclus dans sa grammaire différents morceaux linguistiques tirés d'articles publiés dans des journaux de l'époque. Dans l'introduction, il remercie d'autres linguistes de son temps, entre autres Fran Miklošič et Fran Metelko, pour leurs corrections. La grammaire de Janežič a le slovène comme métalangue, mais elle a pour origine sa grammaire slovène pour les Allemands, Kurzer leichtfasslicher Unterricht in der Slovenischen Sprache (1849), un ouvrage qu'il a rédigé sur le modèle de la grammaire française pour les Allemands de Johann Franz Ahn, plusieurs fois rééditée dans la 1re moitié du 19e s.
Influence exercéeDu point de vue du contenu, la grammaire de Janežič a influencé surtout des manuels scolaires de l'époque et d'autres œuvres grammaticales. Son influence a cessé après la parution de la grammaire d'Anton Breznik. Au niveau de la terminologie, la grammaire de Janežič a exercé une grande influence sur toutes les grammaires postérieures. L'adaptation de cette grammaire par Jakob Sket a servi de base à Štefan Kühar lors de la rédaction de sa grammaire de la langue littéraire de Prekmurje (1913).
Renvois bibliographiquesMajcen G. 1905; Narat J. 2007; Pogorelec B. 2011; Toporišič J. 1996; Vidovič Muha 1998.
→ Références
Auteur de la noticeAhačič, Kozma ( Version slovène de la notice); Trojar, Mitja (trad.)
Création ou mise à jour2014-06