CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Die Syntax der deutschen Sprache

Herling, Simon Heinrich Adolf

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires allemandes [3527]
Fac-similé(s)Google Livres (Vol. 1)
Google Livres (Vol. 2)
Google Livres (Vol. 2, 3e éd. 1832)
Texte(s)
Nom de l'auteurHerling, Simon Heinrich Adolf
Datation de l'auteur1780–1849
Biographie de l'auteurGrammairien et enseignant allemand, né à Detmold, mort à Francfort-sur-le-Main. De 1801 à 1804, études de théologie à Göttingen, ensuite (1804-1809) précepteur chez un banquier de Francfort. De 1809 à 1849, professeur au lycée de garçons de Francfort, et de 1811 à 1814, professeur de langues anciennes au lycée de jeunes filles de Francfort. Membre fondateur (1817) et temporairement président du Frankfurtischer Gelehrtenverein für deutsche Sprache [Société savante de Francfort pour la langue allemande]. Avec Becker, Herling est considéré comme le représentant principal de la "grammaire rationnelle", une variante de la grammaire scolaire. Entre 1821 et 1832, il a publié plusieurs travaux volumineux sur la syntaxe allemande, puis de 1837 à 1840, des études comparatives sur l'emploi des temps et du mode.
Titre de l'ouvrageDie Syntax der deutschen Sprache. Erster Theil: Syntax des einfachen Satzes. Zweiter Theil: Grundregeln des deutschen Styls, oder der Periodenbau der deutschen Sprache. Ein Lehrbuch für den stilistischen Unterricht
Titre traduitSyntaxe de la langue allemande. Tome 1er: Syntaxe de la phrase simple. Tome 2: Règles fondamentales du style allemand, ou: de la construction des périodes de la langue allemande. Manuel pour l'enseignement stylistique
Autre titreDie Syntax der deutschen Sprache
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire didactique de la langue allemande; manuel de stylistique.
Type indexéGrammaire didactique.
Original (date, lieu)Tome 1: 1830, Frankfurt/Main, Joh. Christ. Hermann'sche Buchhandlung G. F. Kettembeil. Tome 2: 1832, Frankfurt/Main, Verlag der Hermann'schen Buchhandlung.
Période|19e s.|
Édition utiliséeTome 1: 1830, Frankfurt/Main, Joh. Christ. Hermann'sche Buchhandlung G. F. Kettembeil. Tome 2: 3e édition, 1832, Frankfurt/Main, Joh. Christ. Hermann'sche Buchhandlung G. F. Kettembeil.
VolumétrieTome 1: in-8°, [4] + V-XVI + 1-480 = 500 pages Tome 2: in-8°, [4] + VII-XXIV + 1-374 = 402 pages; nombre moyen de signes par page: 1 600.
Nombre de signes1 440 000
Reproduction moderne
DiffusionTome 1: pas d'autre édition que celle de 1830. Tome 2: 2e édition augmentée et remaniée, 1827, Frankfurt/Main, Verlag der Hermann'schen Buchhandlung; 3e édition augmentée et remaniée, 1832, Frankfurt/Main, Joh. Christ. Hermann'sche Buchhandlung G. F. Kettembeil.
Langue(s) cible(s)Allemand.
MétalangueAllemand.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageTome 1: [p. V-VIII] Préface. [IX-XVI] Table des matières. [p. 1-15] Introduction. [16-249] Section 1: Syntaxe de la phrase simple. I. Analyse grammaticale. 1. Définition de la phrase, les membres de la phrase, les parties du discours, dérivation et flexion. 2. Subordination et coordination. 3. Ordre des mots et intonation. 4. Formes réduites. 5. Ellipses. 6. Parenthèses. 7. Von der Vertretung der Satztheile [De la substitution des parties du discours]. II. Analyse logico-sémantique. [250-423] Section 2: Relations spécifiques dans la phrase simple. I. Relations verbales. II. Relations adverbiales. III. Relations adnominales. IV. Stylistique et pragmatique de la phrase simple. [424-428] Section 3: Exercices syntaxiques et phrases modèles. [429-476] Section 4: Synonymie des suffixes dérivatifs et des prépositions. [477-479; cette section se présente sous la forme d'un dictionnaire de synonymes] Section 5: Ponctuation. - Tome 2: [p. VII-XII] Préface à la troisième édition. [XIII-XXIV] Table des matières. [p. 1-9] Introduction. [10-103] Section 1: Syntaxe de la phrase complexe (période). I. Analyse grammaticale. 1. Classification des phrases. 2. Subordination et coordination. 3. Contraction. 4. Ordre des mots et intonation. 5. Formes réduites. 6. Ellipses. 7. Parenthèses. 8. Von der Vertretung (Vertauschung) der Sätze [De la substitution des phrases]. 9. Fusion des phrases. II. Analyse logico-sémantique. [104-229] Section 2: Relations spécifiques dans la phrase complexe. I. Subordination. 1. Relations verbales. 2. Relations adverbiales. 3. Relations adnominales. 4. Stylistique et pragmatique de la phrase complexe. II. Coordination. 1. Contraction des membres de la phrase. 2. Contraction des phrases. III. Liaison exclusivement logique des phrases. IV. Figures de rhétorique. [230-263] Section 3: Exercices syntaxiques et périodes modèles. [264-341] Section 4: Synonymie des conjonctions et des formes conjonctionnelles. [342-374; cette section se présente sous la forme d'un dictionnaire de synonymes]. Section 5: Ponctuation.
Objectif de l'auteur1) Etablir la structure 'organique' et analogique de la langue allemande et sa dérivation d'une régularité universelle, qui se fonde sur la nature humaine; 2) réformer l'enseignement de la langue allemande au moyen d'une description qui met en relief le parallélisme des structures grammaticales; 3) réformer l'enseignement stylistique et combler la lacune entre l'enseignement de la grammaire et celui de la rhétorique.
Intérêt généralL'auteur élargit et systématise la syntaxe traditionnelle sur la base de sa conception organique de la langue. Il différencie et compare les structures formelles et logiques de la syntaxe, et il analyse la structure des phrases complexes (périodes) par analogie avec la structure des phrases simples. Conception verbocentrique de la phrase.
Parties du discoursDistinction entre les mots exprimant des concepts [Begriffswörter] (verbe, substantif, adjectif, adverbe) et ceux qui expriment la forme [Formwörter] (verbe auxiliaire, pronom, préposition, conjonction, adjectif numéral). Nouveau classement triadique des catégories grammaticales selon des critères fonctionnels et sémantiques: 1) catégories 'subjectives' (mode, temps, deixis, personne, catégorie du défini); 2) catégories 'absolument objectives' (nombre, genre, aspect lexical, voix); 3) catégories 'relativement objectives' (adnominal, compléments circonstanciels de temps et de lieu, cas). Description systématique des non-coïncidences entre les structures formelles et logiques et des équivalents structurels entre les catégories grammaticales.
Innovations term.Classification fonctionnelle des propositions subordonnées: phrase nominale [Substantivsatz], phrase adjectivale [Adjektivsatz], phrase adverbiale [Adverbialsatz]. Relations syntaxiques: coordination [Beiordnung] et subordination [Unterordnung]. Classification des catégories grammaticales: distinction des catégories 'absolument objectives' [absolut objektive Kategorien] et 'relativement objectives' [relativ objektive Kategorien]. Emploi de procédés opérationnels pour l'analyse syntaxique (transformation, substitution, permutation).
Corpus illustratifNombreux exemples en allemand et comparaisons avec d'autres langues, en particulier avec le latin et le grec. Citation de phrases modèles pour des exercices de rhétorique.
Indications compl.
Influence subieRéférence explicite aux travaux de philologie classique (notamment ceux de Buttmann, A. Grotefend, Kühner, Ramshorn et Thiersch), de grammaire historico-comparative (Grimm), de grammaire scolaire traditionnelle (Adelung), de grammaire universelle (Roth) et rationnelle (Becker, G. F. Grotefend, Schmitthenner). Herling a probablement développé sa conception organique de la langue en travaillant avec K. F. Becker. Critique du système des catégories de Kant, orientation vers le System der Logik de Fries ['Système de la logique'] (1819, 2e éd.). Référence aux dictionnaires synonymiques de Eberhard (1826/1830, 3e éd.) et de Graff (1824). Théorie du cas sur le modèle de A. Grotefend (1829/1830) et de Wüllner (1827).
Influence exercéeLa classification des propositions subordonnées de Herling (publiée pour la première fois en 1821) eut une large influence sur la grammaticographie allemande (Schmitthenner 1822, Bernhardt 1825, Becker 1827, Heyse 1827, etc.), latine (A. Grotefend 1825) et grecque (Kühner 1829). Sa théorie syntaxique fut l'objet d'une controverse dans la linguistique contemporaine (Etzler 1826, p. 61-80; Krüger 1826; A. Grotefend 1827; Diesterweg 1830, p. 68 sq.; Hoffmeister 1830; Bauer 1832, p. 4 sq., p. 540-546, p. 553-556; Mager 1838, p. 280, 297). Sa théorie de l'ordre des mots fut adoptée par Henri Weil (1844). Réception de sa conception syntaxique verbocentrique par Lehmann (1833) et Götzinger (1839); influence indirecte sur la grammaire structurale de Tesnière (1959).
Renvois bibliographiquesEhrhard A.-F. 1998; Elmentaler M. 1996; Erlinger H.D. & Knobloch C. 1991(p. 63, 65 sq.); Forsgren K.-Å. 1985, 1988, 1992, 2009; Glinz H. 1947 (p. 41); Höhle T.N. 1986 (p. 332 sq.); Knobloch 1988 (p. 116 sq., 125), 1989a (p. 92-99, 102, 109 sq.), 1989b (p. 65, 83) 1991 (p. 219 sq., 230 sq.); Lühr R. 1989 (p. 147-149, 151 sq., 160); Pfister R. 1972; Sandmann M. 1969; Scaglione A. 1981 (p. 107-109); Vesper W. 1980 (p. 130-135, 163-166).
→ Références
Auteur de la noticeElmentaler, Michael
Création ou mise à jour2000