CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Gramatica romînă pentru învăţământul secundar

Tiktin, Hariton

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires roumaines [3708]
Fac-similé(s)
Texte(s)
Nom de l'auteurTiktin, Hariton
Datation de l'auteur1850–1936
Biographie de l'auteurH. Tiktin est né en Allemagne, où il a passé son enfance et son adolescence. Il y a appris les langues classiques. En 1869, il vient en Roumanie, à Iaşi (Iassy), et devient citoyen de ce pays. Il apprend le roumain tout seul, après des études approfondies. Il est professeur de latin et d'allemand dans les écoles secondaires (pré-universitaires) de Iaşi. En 1905, il est nommé lecteur honorifique de roumain au Séminaire pour les langues orientales de Berlin. Il est l'auteur d'un grand Dictionnaire roumain–allemand, écrit entre 1896 et 1925, un ouvrage de référence, fondé sur d'autres ouvrages de niveau académique. En 1919, il devient membre d'honneur de l'Académie Roumaine.
Titre de l'ouvrageGramatica romînă pentru învăţământul secundar. Teorie şi practică. Partea I: Etimologia. Partea a II-a: Sintaxa
Titre traduitGrammaire roumaine pour l'enseignement secondaire. Théorie et pratique. 1er volume: L'étymologie. 2e volume: La syntaxe
Autre titreGramatica romînă pentru învăţământul secundar
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire descriptive, didactique et normative.
Type indexéGrammaire descriptive. Grammaire didactique. Grammaire normative.
Original (date, lieu)1891, 2 volumes, Iaşi, Editura Librăriei Fraţilor Şaraga (1re édition).
Période|19e s.|
Édition utiliséeLa 1re édition du 1er volume, la 2e édition du 2e volume (1895, revue).
VolumétrieX + 424 pages (1er volume: X + 248 p; 2e volume: 176 p.). Environ 2340 signes par page.
Nombre de signes992 160
Reproduction moderneLa plus récente édition: 1945, publiée par A. Candrea (Bucarest, Éditions Tempo).
DiffusionTrois éditions, revues (1891, 1895 et 1945).
Langue(s) cible(s)Roumain.
MétalangueRoumain.
Langue des exemplesRoumain.
Sommaire de l'ouvrageVolume 1: Préface. 1re partie – La phonologie: Le but et les divisions de la grammaire [1]; Les éléments des mots [1]. Les sons [2-4]; L'orthographe et l'orthoépie [5-8]. La syllabe [9-11]; Le ton [11-12]. 2e partie – La morphologie: Notions générales [15-16]; Les changements phonétiques [16-20]; Les parties du discours [21]; La proposition et ses éléments [23-28]; Le substantif [30-31]; Le genre [31-34]; La formation des substantifs féminins à partir des substantifs masculins [34-35]; Le nombre [36]; Le cas [37-38]; L'article [38- 43]; La déclinaison des substantifs [49]; La déclinaison masculine [50-53]; La déclinaison féminine [53-59]; La déclinaison neutre [60-62]; La déclinaison des noms propres [63-64]; Règles générales des trois déclinaisons [65-68]; L'adjectif [81-82]; La déclinaison des adjectifs [82-85]; La comparaison des adjectifs [85-86]; Le pronom [92-93]; Les pronoms personnels [93-103]; Les pronoms possessifs [103-105]; Les pronoms démonstratifs [105-109]; Les pronoms interrogatifs [109-110]; Les pronoms relatifs [110-111]; Les pronoms indéfinis [111-114]; Les numéraux [117]; Les numéraux cardinaux [117-120]; Les numéraux ordinaux [120-123]; Les numéraux indéfinis [123]; Le verbe [131-132]; La conjugaison [132-136]; La conjugaison active [144-147]; La conjugaison des verbes réguliers [148-192]; Les verbes irréguliers [192-194]; La conjugaison réfléchie [196-200]; La conjugaison unipersonnelle [200-201]; Le passif [201-203]; L'adverbe [208-213]; La préposition [218-220]; La conjonction [222-223]; L'interjection [230-231]; La formation des mots [231-243]. Table des matières [246-248]. Volume 2: 1re section – La proposition simple [1-120]: La proposition et ses éléments [1-11]; Le sujet [11-18]; Le prédicat [18-27]; L'accord du prédicat avec le sujet [27-28]; L'utilisation des formes verbales dans la proposition simple [28-46]; L'attribut: L'attribut adjectival (règles générales; le participe, l'adjectif verbal et le gérondif; le pronom possessif; l'article défini; l'article indéfini) [46-59]; L'attribut substantif (le substantif au génitif; le substantif à l'accusatif avec préposition; l'apposition) [59-70]; L'attribut verbal et adverbial [70-73]; Le complément [73-74]; Le complément du verbe (l'accusatif; le datif; le complément prépositionnel et adverbial; l'infinitif) [74-95]; Le complément de l'adjectif [95-96]; Le complément de l'adverbe [96-99]; La détermination circonstancielle [99-103]; L'utilisation des parties du discours [103-107]; L'analyse logique de la proposition simple [107-111]; L'ordre des mots dans la proposition [111-120]. 2e section – La phrase [121-163]: Notions générales [121-125]; La phrase composée par coordination [125-127]; La phrase composée par subordination [127-136]; La proposition subjective et complétive [136-138]; La proposition attributive [138-149]; La proposition circonstancielle (la proposition de lieu; la proposition de temps; la proposition de mode; la proposition de cause) [149-160]; La phrase complexe et la période [160-163]. 3e section – La ponctuation [164-171]. Index alphabétique des termes [172-174].
Objectif de l'auteurH. Tiktin a voulu rédiger une grammaire pour l'étude du roumain dans les écoles secondaires, en utilisant l'expérience acquise pendant qu'il apprenait le roumain. Les règles sont accompagnées d'explications (parfois de nature historique ou dialectale) et d'exercices.
Intérêt généralL'ouvrage de Tintin est une grammaire moderne et claire de la langue littéraire roumaine avec beaucoup d'observations concernant l'usage des formes. L'auteur enregistre aussi les formes régionales rencontrées chez les écrivains moldaves et les formes populaires les plus fréquentes. Il fait beaucoup d'observations comparatives, diachroniques et synchroniques, même typologiques (il compare les formes littéraires avec les variantes rencontrées dans le langage familier ou populaire, les formes contemporaines avec celle rencontrées dans les siècles antérieurs, le roumain avec le latin, parfois avec le grec ou le français). Il utilise l'orthographe phonétique dans la première édition, en opposition avec l'orthographe officielle de l'époque, étymologique. Dans la deuxième édition, l'orthographe est étymologique.
Parties du discoursTiktin groupe les mots en dix classes (y compris l'article et l'interjection). La description est très proche de celle des grammaires contemporaines. Il montre qu'un mot peut avoir plusieurs valeurs grammaticales, dans des contextes différents ou dans le même contexte (une double valeur fonctionnelle, comme, par exemple l'infinitif long, avec le suffixe -re, qui est verbe et nom en même temps). Les parties du discours traitées plus en détail sont le substantif (40 pages), le pronom (25 pages) et le verbe (77 pages). Tiktin montre que les pronoms peuvent avoir une valeur adjectivale s'ils déterminent un substantif; les adjectives sont groupés en attributifs et prédicatifs; le verbe peut avoir une forme active ou une forme passive, à côté desquelles il existe une conjugaison réfléchie et une conjugaison impersonnelle. Les modes et les temps sont décrits en détail, pour les verbes réguliers ainsi que pour les irréguliers. Le volume sur la morphologie s'achève avec un chapitre sur la formation des mots (par dérivation et composition).
Innovations term.Dans une note de la préface, l'auteur mentionne qu'il a emprunté beaucoup des termes aux grammairiens contemporains, surtout français et allemands: cas direct (pour le nominatif et l'accusatif), cas oblique (pour le génitif et le datif), formes fortes et faibles, complément direct (l'objet construit sans préposition), complément indirect (l'objet avec préposition). Sa terminologie est modernisée, elle correspond à celle utilisée au 20e siècle.
Corpus illustratifLes exemples et les textes utilisés dans les Exercices sont tirés des auteurs roumains modernes et de quelques traductions «bien faites». Titkin précise qu'il a utilisé les éditions originales, pour éviter les fautes et les changements arbitraires des éditeurs. Beaucoup d'exemples sont construits par l'auteur.
Indications compl.
Influence subieDans la préface, l'auteur montre qu'il a essayé d'appliquer les résultats de la linguistique moderne, en général, ainsi que ses connaissances sur les particularités de la langue roumaine et son évolution, obtenues par ses études et par les ouvrages d'autres auteurs. L'influence des grammaires modernes est claire, ainsi que la connaissance très profonde du roumain (qui peut sembler surprenante, vu que l'auteur a appris le roumain après l'âge de 18 ans).
Influence exercéeLa grammaire de Tiktin a été très appréciée par les contemporains et les grammairiens du 20e siècle, qui la considèrent comme l'une des premières grammaires modernes. Cette grammaire et le Dictionnaire roumain-allemand ont fait de Tiktin un des linguistes les plus appréciés de son époque.
Renvois bibliographiquesCostinescu M. 1979 (p. 102-103); Iordan I. 1956 (p. 182-185), 1969; Rădulescu Sala M. & Sala M. 2007 (p. 441-442); Seche L. & Seche M. 1978.
→ Références
Auteur de la noticeCroitor, Blanca
Création ou mise à jour2010-02