CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Gramatica limbii române

Iordan, Iorgu

ChapitreGrammaires des langues européennes modernes
Sous-chapitreGrammaires roumaines [3711]
Fac-similé(s)
Texte(s)
Nom de l'auteurIordan, Iorgu
Datation de l'auteur1888–1986
Biographie de l'auteurIorgu Iordan a été un linguiste et philologue originaire de Iaşi, membre titulaire et vice-président de l'Académie roumaine. Il a été l'élève d'Alexandru Philippide, professeur à l'Université de Iaşi, puis à l'Université de Bucarest, directeur de l'Institut de Linguistique de Bucarest (1950-1952 et 1958-1969) et membre fondateur (en 1925) de la Société internationale de linguistique romane. Il a écrit plusieurs ouvrages: Introduction à l'étude des langues romanes (1932), La langue roumaine actuelle. Une grammaire des fautes (1943), La stylistique de la langue roumaine (1944), La langue roumaine contemporaine (1954), La toponymie roumaine (1963).
Titre de l'ouvrageGramatica limbii române
Titre traduitGrammaire de la langue roumaine
Autre titreGramatica limbii române
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire descriptive, pratique.
Type indexéGrammaire descriptive. Grammaire pratique.
Original (date, lieu)1937, Bucarest, Éditions «Cartea românească» (1re éd.).
Période|20e s.|
Édition utilisée1re édition.
VolumétrieVIII + 255 pages; environ 1815 signes par page.
Nombre de signes462 825
Reproduction moderneUne seconde édition est parue en 1946. La version de 1937 a été republiée en 2005 (Bucarest, Éditions Semne).
DiffusionLa grammaire a été republiée, en 1946. Iorgu Iordan a complété ses ouvrages concernant la grammaire du roumain avec une grammaire des fautes («de la langue actuelle»), parue en 1943, et une grammaire de la langue roumaine contemporaine pour l'enseignement supérieur, parue en 1954.
Langue(s) cible(s)Roumain.
MétalangueRoumain.
Langue des exemplesRoumain.
Sommaire de l'ouvragePréface [p. III-VIII]. Première partie, La prononciation et l'orthographe [p. 3-74]: 1. Les voyelles [3-9]; 2. Les diphtongues [9-18]; 3. Les consonnes [18-30]; 4. L'orthographe avec majuscules [30-34]; 5. L'accent [35-40]; 6. Les liaisons et les séparations des mots [40-50]; 7. Les abréviations [51-53]; 8. La ponctuation [53-68]; 9. La syllabation [68-74]. Deuxième partie, La morphologie [75-214]: 1. Généralités [75-82]; 2. Le substantif [82-109]; 3. L'article [110-114]; 4. L'adjectif [114-123]; 5. Le pronom [124-152]; 6. Le numéral [152-162]; 7. Le verbe [162-200]; 8. L'adverbe [201-203]; 9. La préposition [203-207]; 10. La conjonction [207-209]; 11. L'interjection [209]; 12. La formation des mots [209-214]. Troisième partie, La syntaxe [215-249]: 1. La proposition [216-225]; 2. La phrase [225-236]; 3. La période [237-239]; 4. L'ordre des mots [239-249].
Objectif de l'auteurC'est une grammaire pratique, écrite pour le grand public, à la demande des éditeurs. Le but de l'auteur était de proposer une description synchronique claire de la langue littéraire de l'époque, mais la grammaire contient, implicitement, des indications normatives.
Intérêt généralLa description est moderne, les formes et leurs fonctions sont traitées ensemble. C'est la première grammaire importante après presque 40 ans (celle de Tiktin était parue en 1895 et celle de Philippide, en 1897).
Parties du discoursPar rapport à la syntaxe, la morphologie occupe une place quatre fois plus grande, parce que «la plupart des questions que se posent les Roumains qui veulent parler correctement concernent la phonétique et la morphologie» et la morphologie est plus réglementée que la syntaxe, qui est «l'élément le plus personnel de la langue». Dans les chapitres concernant les parties du discours se trouvent beaucoup de aspects qui, avant Iorgu Iordan, avaient été discutés dans les chapitres de syntaxe, concernant la fonction et le sens des formes grammaticales.
Innovations term.La terminologie est celle qui avait été consacrée par d'autres ouvrages linguistiques; l'auteur n'a pas fait d'innovations dans ce domaine, vu que la grammaire ne s'adressait pas aux spécialistes.
Corpus illustratifLes exemples sont construits par l'auteur.
Indications compl.
Influence subiePour les questions d'orthographe, Iorgu Iordan a utilisé un ouvrage de Sextil Puşcariu et T. Naum. Pour la morphologie et la syntaxe, l'auteur a utilisé la Grammaire élémentaire de la langue roumaine de Al. Philippide (son ancien professeur) et, pour les questions théoriques, la Deutsche Grammatik de J. C. A. Heyse et O. Lyon.
Influence exercéeL'influence de Iorgu Iordan sur la linguistique roumaine est très importante et elle s'est exercée par tous ses ouvrages.
Renvois bibliographiquesIordan I. 1956 (p. 187-189); Stati S. 2009.
→ Références
Auteur de la noticeCroitor, Blanca
Création ou mise à jour2010-02