CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Al-Muzhir fI fiqh al-luġa

Al-Suyūṭī Ğalāl al-Dīn ʿAbd al-Raḥmān

ChapitreTraditions non occidentales
Sous-chapitreGrammaires arabes [4117]
Fac-similé(s)
Texte(s)
Nom de l'auteurAl-Suyūṭī Ğalāl al-Dīn ʿAbd al-Raḥmān
Datation de l'auteur1445–1505
Biographie de l'auteurGrammairien et érudit arabe, né et mort au Caire. Issu d'une famille d'enseignants, il étudia les disciplines linguistiques et juridiques ainsi que les belles-lettres et accomplit plusieurs voyages dans le monde musulman et jusqu'en Inde. Il laissa une production écrite très abondante sur de nombreux sujets (plus de 300 titres), composée essentiellement de compilations.
Titre de l'ouvrageAl-Muzhir fI fiqh al-luġa
Titre traduitL'ouvrage illuminant sur la philologie
Autre titreAl-Muzhir fI fiqh al-luġa
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageTraité de philologie (fiqh al- luġa), ce terme désignant au sens strict la connaissance des principes généraux concernant le lexique et son organisation.
Type indexéLexique. Philologie.
Original (date, lieu)Date de composition: fin du 15e s. (?). Edition princeps Le Caire, s.d. (fin du 19e s.). Très nombreuses rééditions.
Période|15e s.|
Édition utiliséeEdition M. A. Ğād al-Mawlā, A.M. al-BiÝāwī et M. A. Ibrāhīm, réimpr. Beyrouth, Dār al-Fikr, s.d.
Volumétrie2 vol. in-8°, 658 + 650 pages, 1300 caractères par page environ.
Nombre de signes1 700 000
Reproduction moderne
DiffusionPas de données sur la diffusion de l'ouvrage dans la tradition arabe tardive. Il a en revanche connu une grande vogue chez les arabisants de la fin du 19e s. et du début du 20e s. C'est notamment la principale source de Goldziher 1887.
Langue(s) cible(s)Arabe.
MétalangueArabe.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageL'ouvrage se constitue de 50 chapitres, regroupés par l'auteur en 8 rubriques: transmission et acceptabilité des données linguistiques (chap. 1-7); division des données selon leur degré de correction et de représentativité (chap 8-12); sémantique lexicale (homonymie, synonymie...), dérivation, règles particulières de formation de mots (chap 12-34); proverbes, locutions idiomatiques, équivoques, facéties et énigmes verbales (chap 34-39); liste des noms présentant des schèmes rares (chap. 40); connaissances bio-bibliographiques et doxographiques concernant les philologues (chap. 41-48); la poésie et les poètes (chap. 49); fautes de langage commises par les Bédouins (chap. 50).
Objectif de l'auteurRassembler un ensemble de connaissances accumulées par la tradition antérieure et éparses dans d'autres textes.
Intérêt généralIl réside précisément dans le travail de compilation mené par l'auteur, qui disposait d'une documentation remarquablement vaste et concernant souvent des ouvrages disparus ou inaccessibles; les données doxographiques, abondantes et présentées avec clarté et précision, sont tout particulièrement utiles pour l'histoire de la sémantique lexicale et des débats qui se sont déroulés dans ce domaine.
Parties du discours
Innovations term.Elles semblent absentes, mais l'ouvrage donne de nombreuses indications sur la terminologie lexicographique et son évolution historique.
Corpus illustratifAbondant, mais n'appelant pas de remarque particulière.
Indications compl.
Influence subieBien que l'auteur prétende avoir "inventé" la discipline dont il traite, il se réclame explicitement d'un ouvrage antérieur, le Ṣāḥibī d'Ibn Fāris (mort en 1004), dont il amplifie cependant le cadre. Mais le Muzhir est, en fait, tributaire de toute la tradition antérieure.
Influence exercéeDifficile à évaluer vu le peu de données (textes ou études) accessibles sur la tradition linguistique arabe après le 15e s. Ceci étant, le Muzhir a joui très tôt d'une grande notoriété parmi les arabisants occidentaux, en raison de son caractère synthétique et de son accessibilité; il a également influencé bon nombre de philologues arabes modernes, et figure encore dans les programmes universitaires.
Renvois bibliographiquesGoldziher I. 1994 [1887]; Suyūṭī A. 1989.
→ Références
Auteur de la noticeGuillaume, Jean-Patrick
Création ou mise à jour2012-03 | 2000