CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Notice sur la langue annamique

Rosny, Léon de

ChapitreTraditions non-occidentales
Sous-chapitreGrammaires du vietnamien [4803]
Fac-similé(s)
Texte(s)
Nom de l'auteurRosny, Léon de
Datation de l'auteur5 avril 1837 – 28 août 1914
Biographie de l'auteurLéon de Rosny (variante: Léon Louis Lucien Prunol de Rosny) est un ethnologue, linguiste, japonologue, orientaliste, américaniste précolombien, épistémologue français. Léon de Rosny est né dans une famille brillante, il a suivi les études de physique aux Arts et Métiers puis à l'École impériale et spéciale des langues orientales. Il a publié son premier ouvrage Observations sur les écritures sacrées de la presqu'île trans-gangétique en 1852. Léon de Rosny est devenu membre de la Société asiatique en 1853 et membre de la Société orientale de France en 1854. Il a participé activement à la création des Sociétés de recherches et a donné des conférences au sujet des langues orientales et de l'origine des langues et des écritures. Il est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages, principalement: Alphabets orientaux et occidentaux avec spécimen des diverses écritures du monde et la transcription des caractères (1854); Notice sur l'écriture chinoise et les différentes phases de son histoire (1854); Notice sur la langue annamique (1855); Quelques observations sur la langue siamoise et sur son écriture (1855); Introduction à l'étude de la langue japonaise (1856); De l'origine du langage (1869); L'Alliance scientifique universelle. L'Idée qui a présidé à sa fondation, son programme primitif et ses modifications éventuelles (1903); L'Amérique pré-colombienne, études d'histoire, de linguistique et de paléographie sur les anciens temps du Nouveau-Monde (1904), etc.
Titre de l'ouvrageNotice sur la langue annamique
Titre traduit
Autre titreNotice sur la langue annamique
Remarques sur le titreLangue annamique est une autre appellation de la langue annamite ou vietnamienne à l'époque moderne.
Type de l'ouvrageGrammaire descriptive. Grammaire élémentaire.
Type indexéGrammaire descriptive. Grammaire élémentaire.
Original (date, lieu)1855, Paris, Just Rouvier.
Période|19e s.|
Édition utilisée1855, Paris, Just Rouvier.
Volumétrie21,6 x 28 cm, 24 pages, 3700 mots.
Nombre de signes18 500
Reproduction moderne
DiffusionLa grammaire de De Rosny, sans réédition ou réimpression, n'a jamais été citée dans les grammaires postérieures des administrateurs coloniaux et des grammairiens.
Langue(s) cible(s)Vietnamien, français, chinois traditionnel, cantonais. L'auteur a comparé le vietnamien [annamique] avec certains dialectes chinois de Nankin et de Canton pour montrer les liens de parenté entre ces langues.
MétalangueFrançais.
Langue des exemplesVietnamien, français, chinois [cantonais].
Sommaire de l'ouvrageNotice sur la langue annamique (p. 5-13). Remarques sur la grammaire de la langue annamique (p.13-17). Oraison dominicale en langue annamique [en écriture romanisée] (p. 17-19). Vocabulaire annamique (p. 19-20). Chronologie cochinchinoise (p. 20). Liste des caractères sinico-annamiques (p. 21). Chiffres annamiques-chinois (p. 22), Oraison dominicale [en caractères démotiques] (p. 23).
Objectif de l'auteurLe travail de Léon de Rosny est le commencement d'un grand mouvement de recherches pluridisciplinaires sur les pays orientaux. Dans la notice sur la langue annamique, l'auteur explique qu'il a tenté d'introduire quelques notes de grammaire et de philologie dont l'annamique a été la base. Léon de Rosny juge que le système de transcription annamique composé par les premiers missionnaires dans l'Indochine est trop compliqué, assez confus et capable de causer beaucoup d'erreurs dans la reproduction typographique des textes. Il a tenté de refaire les conventions de transcription du vietnamien dans l'alphabet. Il a recueilli les données au cours des entretiens avec un jeune cochinchinois nommé J. Tchom. Il s'est appuyé également sur les travaux d'Alexandre de Rhodes, de Pigneaux de Béhaine, de Jean Louis Taberd et ceux de plusieurs autres missionnaires en Cochinchine et au Tonkin.
Intérêt généralLa notice sur la langue annamique est le quatrième ouvrage de sa carrière, entrepris en 1855 alors qu'il n'était âgé que de 18 ans. Ce livre est considéré comme la première grammaire annamite écrite en français. L'ouvrage de Léon de Rosny ne vise pas à enseigner la langue annamite mais simplement à délimiter les caractéristiques générales de la langue annamite et de son écriture, en les replaçant dans l'ensemble des langues orientales.
Parties du discoursSubstantif, genre, nombre (p. 13-14). Adjectif (p. 14). Pronom (p. 14-16). Verbe (p. 16-17). Construction des phrases annamiques (p. 17).
Innovations term.L'auteur a remplacé certaines lettres choisies par les jésuites: le digramme nh qui transcrit la consonne /ɲ/ est remplacé par ñ, le ph qui transcrit /ph/ est remplacé par f.
Corpus illustratifExemples en vietnamien, chinois, cantonais. Les exemples ont pour but de comparer le vietnamien avec les autres langues, surtout de montrer la racine chinoise d'une grande partie de vocabulaire du vietnamien.
Indications compl.Malgré les explications sur les six tons du vietnamien, l'auteur n'a pas utilisé les signes diacritiques pour marquer les tons. L'auteur présente de manière simplifiée le système vocalique du vietnamien. Les huit parties du discours ne sont pas représentées de façon complète.
Influence subieLéon de Rosny s'inspire des travaux d'Alexandre de Rhodes (1651), de Pigneau de Béhaine (1773), de Jean Louis Taberd (1838) et de ceux de plusieurs autres missionnaires en Cochinchine et au Tonkin.
Influence exercéeDifficile à déterminer.
Renvois bibliographiquesDo-Hurinville D.T. 2009; Fabre-Muller B., Leboulleux P. & Rothstein P. 2014.
→ Références
Auteur de la noticeThi Kieu Ly, Pham
Création ou mise à jour2018-05