CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Monde Primitif et Monde Moderne

Court de Gébelin, Antoine

ChapitreCompilations, linguistique historico-comparative, linguistique générale, phonétique et phonologie
Sous-chapitreCompilations [5104]
Fac-similé(s)CTLF Images (vol. 2)
CTLF Images (vol. 3, éd. 1775)
Google Livres (éd. 1773, vol. 1)
Google Livres (nouvelle éd. 1777, vol. 1)
Google Livres (éd. 1774, vol. 2, ex. 1)
Google Livres (éd. 1774, vol. 2, ex. 2)
Google Livres (nouvelle éd. 1787, vol. 2)
Google Livres (éd.1775, vol. 3, ex. 1)
Google Livres (éd.1775, vol. 3, ex. 2)
Google Livres (éd.1775, vol. 3, ex. 3)
Google Livres (nouvelle éd.1787, vol. 3)
Google Livres (éd. 1776, vol. 4, ex. 1)
Google Livres (éd. 1776, vol. 4, ex. 2)
Google Livres (éd. 1776, vol. 4, ex. 3)
Google Livres (nouvelle éd. 1787, vol. 4)
Google Livres (vol. 5, éd.1778)
Google Livres (éd.1788, vol. 5)
Google Livres (éd. 1779, vol. 6)
Google Livres (nouvelle éd. 1787, vol. 7, ex. 1)
Google Livres (nouvelle éd. 1787, vol. 7, ex. 2)
Google Livres (nouvelle éd. 1787, vol. 8)
Google Livres (éd. 1782, vol. 9)
Texte(s)CTLF Textes
Nom de l'auteurCourt de Gébelin, Antoine
Datation de l'auteur1725–1784
Biographie de l'auteurPasteur protestant français, né à Nîmes et mort à Paris. Il est le premier à avoir composé une histoire des langues du monde. Son père, Antoine, restaurateur du protestantisme en France, avait dû, pour échapper aux poursuites, émigrer à Lausanne en 1729; le jeune Antoine lui servira de secrétaire, et sera consacré au ministère évangélique en 1754. Il quitte Lausanne en 1763 après l'échec de son livre Les Toulousaines, et devient agent du synode de Nîmes. Il est membre de la loge maçonnique des Neuf sœurs, et fonde la Société Apollinienne. Il est nommé Censeur Royal en 1781. Son œuvre principale, le Monde Primitif, le rend célèbre, et il consacre jusqu'à sa mort la plus grande part de ses ressources intellectuelles et financières au développement de ce projet, qui demeurera inachevé, après la publication de 9 volumes.
Titre de l'ouvrageMonde Primitif analysé et comparé avec le Monde Moderne
Titre traduit
Autre titreMonde Primitif et Monde Moderne
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageOuvrage de compilation des connaissances sur les langues du monde, l'accent étant mis particulièrement sur la comparaison et l'histoire de ces langues.
Type indexéComparaison des langues. Compilation de langues. Linguistique historico-comparative. Origine du langage.
Original (date, lieu)Paris, l'auteur, 1773-1782 [I: 1773; II: 1774; III: 1775; IV: 1776; V: 1778; VI: 1779; VII: 1780; VIII: 1781; IX: 1782].
Période|18e s.|
Édition utiliséeParis, l'auteur, 1773-1782, 9 vol.
VolumétrieIn-4°. Vol. II et III. 2450 signes par page, soit environ 1 560 000 signes pour le volume II, et 1 200 000 signes pour le volume III.
Nombre de signes2 760 000
Reproduction moderneEditions de microfiches en 1973 d'après l'édition de 1773-1782, Paris, France-Expansion.
Diffusion2e édition: 1782-1787; une version abrégée des volumes II et III, Histoire Naturelle de la Parole (1776) est reprise par J. D. Lanjuinais en 1816 (Paris).
Langue(s) cible(s)Langues du monde.
MétalangueFrançais.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrage[Nous donnons le contenu général des volumes, et proposons un sommaire plus détaillé des volumes II et III, les seuls dédiés à la grammaire des langues et à l'origine du langage].
VOLUME I. "Monde primitif" considéré dans son génie allégorique et dans les allégories auxquelles conduisit ce génie, précédé du plan général des diverses parties qui composeront ce monde primitif. (1. Plan général et raisonné des divers objets et des découvertes qui composent l'ouvrage intitulé Monde primitif, ou Recherches sur les antiquités du monde. - 2. Allégories orientales, ou le Fragment de Sanchoniaton qui contient l'histoire de Saturne, suivie de celles de Mercure et d'Hercule et de ses douze travaux, avec leur explication pour servir à l'intelligence du Génie symbolique de l'antiquité. - 3. Du Génie allégorique et symbolique de l'antiquité.) 3 parties en 1 vol.
VOLUME II. Monde primitif considéré dans l'histoire naturelle de la parole, ou Grammaire universelle et comparative; discours préliminaire, 48 p. - Livre premier, Définitions et autres préliminaires [p. 1-29] - Livre II, Des parties du discours. Partie première: des parties du discours en général [30-54]; partie seconde: des parties du discours qui changent de forme [55-359] - Livre III, Des formes que prennent pour se lier entre eux les mots qui composent les parties du discours [360-365]; partie II: de la déclinaison [367-405]; partie III: de la conjugaison [406-459] - Livre IV, de la syntaxe, article I: de la syntaxe proprement dite [460-486]; article II: de la construction [487-544]; article III: analyses d'une fable française et d'une fable latine [545-557] - Livre V: grammaire comparative, article I: grammaire de la langue chinoise comparée à nos principes généraux [560-580]; article II: grammaire latine comparée [581-591]; article III: Observations sur la grammaire de la langue latine [592-597] - Conclusions [598-602] - Tables: les grammairiens cités [603-606]; observations grammaticales sur diverses langues [607-610]; familles primitives [611]; étymologies françaises [612-615]; étymologies étrangères [616-620]; table des matières (sous forme d'index, le contenu du volume étant présenté au début de celui-ci) [621-634].
VOLUME III. Monde primitif considéré dans l'histoire naturelle de la parole, ou Origine du langage et de l'écriture, avec une Réponse à une critique anonyme; Livre Premier, de l'art étymologique [1-64] - Livre II, De l'origine du langage; première partie: vues générales et analyses de l'instrument vocal, siège de la parole [65-108]; partie seconde: des modifications de la voix [109-141] - Livre III, des divers modes dont est susceptible l'instrument vocal, leurs causes et leurs effets [142-167] - Livre IV, développement du langage source des mots: base du dictionnaire primitif [168-373] - Livre V, du langage peint aux yeux, ou de l'écriture, de son origine, et surtout de l'écriture alphabétique [374]: section I: de l'écriture en général et des hiéroglyphes en particulier [375-390]; section II: origine et nature de l'écriture hiéroglyphique [391-464].
VOLUME IV. Monde primitif considéré dans l'histoire civile, religieuse et allégorique du calendrier ou almanach.
VOLUME V. Monde primitif considéré dans les origines françaises, ou Dictionnaire étymologique de la langue françoise.
VOLUMES VI-VII. Monde primitif considéré dans les origines latines, ou Dictionnaire étymologique de la langue latine.
VOLUME VIII. Monde primitif considéré dans divers objets concernant l'histoire, le blason, les monnoies, les jeux, les voyages des Phéniciens autour du monde, les langues américaines, etc., ou Dissertations mêlées. Tome I (seul paru).
VOLUME IX. Monde primitif considéré dans les origines grecques, ou Dictionnaire étymologique de la langue grecque, précédé de recherches et de nouvelles vues sur l'origine des Grecs et de leur langue.
Objectif de l'auteurDans le prospectus de son ouvrage, Court de Gébelin sous-titrait ce dernier: "Recherches sur les Antiquités du monde" et prévoyait une division en deux parties: "l'une relative aux mots, l'autre relative aux choses". Sa philosophie de l'esprit rejette toute séparation radicale entre la nature et la culture. Le langage n'est pas arbitraire, il y a une langue organique nécessaire et primitive dont toutes les autres sont dérivées, selon les lois que l'étymologie met au jour.
Intérêt généralUn des premiers ouvrages développant une approche historique et comparative des langues du monde, présentant une bonne intuition quant aux inter-connexions des langues, malheureusement mise au service de l'affirmation de l'existence d'une langue universelle, organique et primitive.
Parties du discoursL'auteur affirme qu'il existe universellement dix parties du discours: articles, noms, pronoms, adjectifs, verbes, participes, prépositions, adverbes, conjonctions, interjections.
Innovations term.Court de Gébelin n'utilise jamais le concept de famille linguistique, mais il a construit le terme théorique de famille de mots; ses métaphores supposent une structure arborescente.
Corpus illustratifListe de mots extraites de vocabulaires et de grammaires de langues.
Indications compl.Court de Gébelin est l'un des premiers "linguistes" à envisager les lois phonétiques, "lois fondamentales et universelles (...) qui embrassent (...) les langues de tous les temps et de tous les lieux" (Monde primitif, tome I, p. 82).
Influence subieCourt s'inspire visiblement, dans le tome III du Monde Primitif, de la théorie fournie par le Président de Brosses (1765), à peu près contemporaine de la Grammaire Générale de Beauzée (1767), mais reposant sur d'autres bases.
Influence exercéeCourt de Gébelin n'a guère été repris, mais n'a pourtant pas été un inconnu. Lanjuinais rééditera en 1816 son Histoire Naturelle de la Parole (1776) dont A. Rémusat complète les planches anatomiques. Court de Gébelin a sans doute fortement contribué à l'orientation linguistique des Idéologues (Garat, Cabanis, Volney); ses continuateurs ne l'ignorent pas: Hervás s'est procuré son travail et porte sur lui un jugement sévère. Si le Monde Primitif ne figure pas dans la bibliographie de Adelung & Vater, il est cité par ces auteurs à propos de la langue de Tahiti. W. von Humboldt le cite dans son Journal. Michel Bréal possédait la réédition de 1796 du Dictionnaire étymologique de la langue latine. La raison de l'échec de Court de Gébelin tient essentiellement à son programme de travail qu'on trouve formulé dans les trois premiers tomes du Monde Primitif.
Renvois bibliographiquesAuroux S. & Boës A. 1981; Auroux S. 1983, 2009; Dardier C. 1890; Reish J.G. 1972.
→ Références
Auteur de la noticeAuroux, Sylvain; Lazcano, Elisabeth
Création ou mise à jour2000