CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Grammatik der Romanischen Sprachen

Diez, Friedrich Christian

ChapitreCompilations, linguistique historico-comparative, linguistique générale, phonétique et phonologie
Sous-chapitreLinguistique historico-comparative [5204]
Fac-similé(s)CTLF Images (vol. 1)
CTLF Images (vol. 2)
CTLF Images (vol. 3)
CTLF Images (vol. 1, trad. fr.)
CTLF Images (vol. 2, trad. fr.)
CTLF Images (vol. 3, trad. fr.)
Google Livres (éd. 1836, vol. 1)
Google Livres (éd. 1838, vol. 2)
Google Livres (éd. 1844, vol. 3)
Texte(s)CTLF Textes
Nom de l'auteurDiez, Friedrich Christian
Datation de l'auteur15 mars 1794 – 29 mai 1876
Biographie de l'auteurLinguiste allemand, né à Giessen où il fait ses études et est "promu" en 1821, avant de partir à Utrecht comme précepteur et d'être nommé lecteur (1822) et "professeur extraordinaire" (1825), puis "professeur ordinaire" à Bonn, où, de 1830 à sa mort, il occupera la chaire de philologie germanique et romane. Il initiera à la linguistique romane les futurs maîtres européens de la discipline (G. Paris, Ascoli, W. Meyer-Luebke, H. Schuchardt). Il est considéré - ce qui est une injustice pour Raynouard dont il s'estimait l'élève - comme le fondateur de la linguistique comparée des langues romanes; il commença par des études philologiques sur les troubadours et la poésie populaire médiévale avant de se consacrer à la linguistique historico-comparative; outre sa grammaire comparée et divers écrits, on lui doit un gros ouvrage sur les troubadours (1826-1829) et le fameux dictionnaire étymologique des langues romanes (Etymologisches Wörterbuch der romanischen Sprachen, 1853, 5e éd.: 1887) qui sera longtemps une référence dans le domaine.
Titre de l'ouvrageGrammatik der Romanischen Sprachen von Friedrich Diez
Titre traduitGrammaire des langues romanes, par Friedrich Diez
Autre titreGrammatik der Romanischen Sprachen
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageGrammaire comparée des langues romanes.
Type indexéLinguistique historico-comparative.
Original (date, lieu)1836-1844, Bonn, E. Weber, 3 vol.
Période|19e s.|
Édition utilisée1874-1876, Paris, F. Vieweg. Trad. française sur la 3e éd. par A. Brachet et G. Paris [et A. Morel-Fatio]; 3 vol. publiés (t. I: 1874; t. II: 1875; t. III: 1876).
VolumétrieIn-8°; nombre de pages: tome I: [8] + 476 = 484; tome II: 460; tome III: 456; soit au total 1400 pages.; nombre moyen de signes par page: 2650.
Nombre de signes3 710 000
Reproduction moderne
Diffusion1850-1860 (2e éd.); 1870-1872 (3e éd.); 1876-1877 (4e éd.); 1882 (5e éd); trad. française: 1874-1876 (Paris, F. Vieweg).
Langue(s) cible(s)Français, espagnol, portugais, italien, "provençal" (= occitan + catalan), "valaque" (= roumain).
MétalangueAllemand.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageTOME I: [p. 8] Préface; Table des matières; Avertissement de l'éd. [1-66] Introd. de la 1re partie: I. Eléments des langues romanes; II. Elément grec; III. Elément germanique. [67-130] Introd. de la 2e partie: Domaines des langues romanes (italien; espagnol; portugais; provençal; français; dialectes roumanches; valaque). [131-476] LIVRE I, PHONETIQUE. [134-308] Section I, Lettres des langues mères: [134-283] Voyelles: accentuées; atones: 1) en dehors des cas d'hiatus; 2) formant hiatus; Remarques. Consonnes; Remarques. [283-304] Lettres allemandes. [304-308] Lettres arabes. [309-450] Section II, Lettres romanes: [310-330] Lettres italiennes: voyelles, consonnes. [331-350] Lettres espagnoles: voyelles, consonnes. [351-360] Lettres portugaises: voyelles, consonnes. [360-386] Lettres provençales: voyelles, consonnes. [386-433] Lettres françaises: voyelles, consonnes. [433-450] Lettres valaques: voyelles, consonnes. [451-476] Section III, Prosodie: [451-464] 1. Quantité. [464-475] 2. Accent. [475-476] Notation prosodique.
TOME II, LIVRE II, FLEXION: [2-104] 1re partie: Déclinaison: I. Substantif; II. Adjectif; III. Numéral; IV. Pronom. [105-252] 2e partie: Conjugaison: I. Rapport avec la conjugaison latine; II. Conjugaison des diverses langues. LIVRE III, FORMATION DES MOTS: [253-376]: 1re partie: Dérivation: I. Nom (1. Dérivations purement vocaliques; 2. D. avec une consonne simple; 3. D. avec une consonne double; 4. D. avec un groupe de consonnes); II. Verbe (1. Dérivation avec une consonne simple; 2. D. avec une consonne double; 3. Dérivation avec un groupe de consonnes). [377-408] 2e partie: Composition: I. Composition nominale; II. Composition verbale; III. Composition avec des particules; IV. Composition de phrases. [409-411] 3e partie: Formation des noms de nombre. [423-458] Formation des particules: I. Adverbes; II. Prépositions; II. Conjonctions; IV. Interjections.
TOME III, LIVRE IV, SYNTAXE: [1-294] Section I, Proposition simple: Chap. I: Substantifs et adjectifs; Chap. II: Article; Chap. III: Pronom (personnel, possessif, démonstratif, interrogatif, indéfini); Chap. IV: Genre et nombre; Chap. V: Cas dépendant du verbe et du nom (nominatif, accusatif, datif, génitif); Chap. VI: Cas dépendant des prépositions (ad, de, in, cum, per, pro, autres prép.); Chap. VII: Voix du verbe (1. actif [transitif, intransitif, réfléchi, impersonnel, périphrastique]; 2. passif); Chap. VIII: Mode (1. Mode proprement dit [indicatif, subjonctif, impératif]; 2. Infinitif [pur; préposé (avec de, ad, etc.); accompagné d'un sujet]; 3. Participe [dépendant; absolu]); Chap. IX: Temps (1. Signification des temps; 2. Emploi des verbes auxiliaires; 3. Traitements du participe); Chap. X: Nombre du verbe; Chap. XI: La personne du verbe; Ellipses verbales; Chap. XII: Adverbe; Chap. XIII: Formes de la préposition. [295-386] Section II, Proposition composée: Chap. I: Modes et temps; Chap. II: Propositions conjonctionnelles pures; Chap. III: Propositions conjonctionnelles adverbiales (1. Propositions secondaires de temps; 1. Propositions secondaires explicatives; 3. Propositions secondaires de but; 4. Propositions secondaires de condition; 5. Propositions secondaires de concession; 6. Propositions secondaires de mode); Chap. IV: Propositions relatives; Chap. V: Propositions interrogatives dépendantes; Chap. VI: Propositions comparatives; Chap. VII: Assemblage de propositions; Chap. VIII: Substitutions et omission. [1-294] Section III, Méthode de négation: Chap. I: Méthode italienne, espagnole, portugaise, provençale et valaque; Chap. II: Méthode de négation française. [413-440] Section IV, Ordre des mots: Chap. I: Ordre des mots isolés (1. Subst. attributif; 2. Adj. attributif; 3. Article; 4. Participe et verbe auxiliaire; 5. Adverbe; Préposition avec infinitif); Chap. II: Ordre des éléments de la proposition; Pronom personnel; Chap. III: Ordre des propositions. [441-445] Appendice: Chute des voyelles.
Objectif de l'auteurDiez postule les "dialectes parlés des romains" et non le latin classique comme "langues-mères" des langues romanes, sans exclure l'influence des adstrats (grec, germanique) et substrats (étrusque, ibère, celtique...) dans la formation des 6 langues retenues du fait des documents disponibles (mais l'auteur est conscient des lacunes en documents historiques et dialectologiques).
Intérêt généralPremière "véritable" (Raynouard 1821 étant négligé par les historiens de la linguistique) grammaire comparée des langues romanes du fait de la systématicité de la comparaison des "sons et formes" linguistiques, et début de comparaison syntaxique. Mais l'histoire externe des langues n'est pas pour autant oubliée (dans l'introduction, augmentée sensiblement dans la 3e éd.), ce qu'auront tendance à négliger les ouvrages ultérieurs jusqu'à Lausberg (1969).
Parties du discoursTraitement traditionnel.
Innovations term.Persistance de la confusion entre sons et lettres, l'auteur ne prenant en compte que des documents écrits; classement original des propositions subordonnées en "conjonctionnelles pures" vs "conjonctionnelles adverbiales".
Corpus illustratif"Vestiges" de la langue populaire chez les auteurs latins (Ennius, Plaute et auteurs du Bas Empire) et "provincialismes" et "vulgarismes" chez les auteurs et grammairiens plus tardifs (Isidore de Séville, Fulgence, etc.); textes littéraires les plus anciens en ancien français, en ancien espagnol, en ancien portugais, en ancien italien: corpus des troubadours (12e-13e s.) et anciens grammairiens pour l'occitan et le catalan (le "provençal") bien connu de l'auteur; oeuvres littéraires contemporaines et Lexicon valachico-latino-germanicum (Buda, 1825) pour le roumain ("valaque").
Indications compl.
Influence subieDiez revendique l'influence de Raynouard; sa grammaire est conçue sur le modèle de la grammaire des langues germaniques de Grimm (1819).
Influence exercéeManuel fondateur de la discipline, même si, du vivant même de l'auteur (voir Schuchardt 1868), les démonstrations sont rectifiées sur de nombreux points, notamment en phonétique.
Renvois bibliographiquesBreymann H. 1894; Iordan I. 1937; Kukenheim L. 1962; Niederehe H.-J. & HaarmannH. (éd.) 1976; Schweickard W. 2009; Swiggers P. & Desmet P. 1996 (p. 159-160); Várvaro A. 1968.
→ Références
Auteur de la noticeBaggioni, Daniel
Création ou mise à jour2000