CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Vergleichende grammatik der slavischen sprachen I, II, III, IV

Miklošič, Fran

ChapitreCompilations, linguistique historico-comparative, linguistique générale, phonétique et phonologie
Sous-chapitreLinguistique historico-comparative [5227]
Fac-similé(s)Slovnice in pravopisi (éd. 1852, PDF)
dLib.si (éd. 1852, PDF)
dLib.si (éd. 1856, III, PDF)
Internet Archive (éd. 1856, III, Formenlehre, exemplaire Oxford University)
dLib.si (éd. 1868-1874, IV, Syntax, PDF)
Internet Archive (éd. 1868-1874, IV, Syntax, exemplaire Oxford University)
Internet Archive (éd. 1868-1874, IV, Syntax, exemplaire Univ. of Michigan)
dLib.si (éd. 1875, II, Stammbildungslehre, PDF)
Internet Archive (éd. 1875, II, Stammbildungslehre, exemplaire Oxford University)
Internet Archive (éd. 1875, II, Stammbildungslehre, autre exemplaire Oxford University)
Internet Archive (éd. 1875, II, Stammbildungslehre, exemplaire Univ. of Michigan)
Internet Archive (éd. 1875, II, Stammbildungslehre, numérisé par Google)
Internet Archive (2e éd. 1879, I, Lautlehre, exemplaire Oxford University)
Internet Archive (2e éd. 1879, I, Lautlehre, autre exemplaire Oxford University)
Internet Archive (2e éd. 1879, I, Lautlehre, autre exemplaire)
Internet Archive (2e éd. 1879, I, Lautlehre, exemplaire Univ. of Michigan)
Internet Archive (2e éd. 1876, III, Wortbildungslehre, numérisé par Google)
Internet Archive (2e éd. 1876, III, Wortbildungslehre, exemplaire Oxford University)
Internet Archive (2e éd. 1876, III, Wortbildungslehre, exemplaire Univ. of Michigan)
Internet Archive (2e éd. 1876, III, Wortbildungslehre, autre exemplaire Univ. of Michigan)
Texte(s)
Nom de l'auteurMiklošič, Fran
Datation de l'auteur1813–1891
Biographie de l'auteurVariante du nom: Miklosich, Franz; Miklošič, Franc; Ritter von Miklosich, Franz. Le plus important slavisant du 19e s. aux multiples talents (spécialiste de linguistique comparative et d'onomastique, étymologiste, grammairien, philologue), né à Radomerščak près de Ljutomer en Slovénie. Outre les langues slaves, il a étudié également le roumain, l'albanais, le grec moderne et la langue des Roms. En 1838, il obtient son doctorat en philosophie à Graz et, en 1840, un doctorat en droit à Vienne. Sur les conseils de Jernej (Bartholomäus) Kopitar, il s'oriente vers l'étude de la philologie slave, du lituanien, du sanskrit et de la linguistique comparative indo-européenne. À partir de 1844, il est bibliothécaire à la Bibliothèque de la Cour à Vienne et censeur de livres en langues slaves, roumain et grec moderne. En 1844, il attire l'attention avec sa première publication scientifique: une critique approfondie de la grammaire comparée indo-européenne de Franz Bopp. En 1849, la chaire de philologie slave à l'université de Vienne a été créée à son initiative. Miklošič a été le premier professeur à cette chaire qui est devenue le centre le plus important des études slaves en Europe. En 1848, il est devenu membre correspondant de l'Académie autrichienne des sciences et, en 1851, membre ordinaire. Il fut aussi doyen de la faculté des lettres à Vienne et président de l'Université de Vienne. En 1864, il reçut le titre héréditaire de chevalier pour ses mérites. En 1885, il prit sa retraite et il vécut à Vienne jusqu'à la fin de sa vie. Il eut comme point de départ dans la linguistique des langues slaves les bases établies par Jernej Kopitar, Josef Dobrovský, Alexandre Kh. Vostokov et Pavel Jozef Šafárik. En raison d'une application cohérente de la nouvelle méthode − méthode comparative − et d'une étude complète de données linguistiques provenant de toute la région où les langues slaves sont parlées, ses œuvres nombreuses et diverses représentent le début des recherches scientifiques des langues slaves et ses monographies sur les langues slaves et de nombreuses autres langues sont, pour la plupart, toujours considérées comme pionnières.
Titre de l'ouvrageVergleichende grammatik der slavischen sprachen: Erster band. Lautlehre ( = Vergleichende lautlehre der slavischen sprachen). Wien 1852. Zweiter band. Stammbildungslehre (= Vergleichende stammbildungslehre der slavischen sprachen). Wien 1875. Dritter band. Formenlehre (= Vergleichende formenlehre der slavischen sprachen.) Wien 1856. Vierter band. Syntax (= Vergleichende syntax der slavischen sprachen). Wien 1868-1874
Titre traduitGrammaire comparée des langues slaves: Premier livre. Phonétique (= Phonétique comparée des langues slaves). Second livre. Formation de mots (= Étude comparée de la formation de mots dans les langues slaves). Tiers livre. Morphologie (= Morphologie comparée des langues slaves). Quart livre. Syntaxe. (= Syntaxe comparée des langues slaves)
Autre titreVergleichende grammatik der slavischen sprachen I, II, III, IV
Remarques sur le titreDans chacun des quatre livres, le titre principal (i.e. Vergleichende grammatik der slavischen sprachen. Erster band. Lautlehre; Vergleichende grammatik der slavischen sprachen. Zweiter band. Stammbildungslehre; Vergleichende grammatik der slavischen sprachen. Dritter band. Formenlehre; Vergleichende grammatik der slavischen sprachen. Vierter band. Syntax) est immédiatement suivi d'un titre indépendant (i.e. Vergleichende lautlehre der slavischen sprachen; Vergleichende stammbildungslehre der slavischen sprachen; Vergleichende formenlehre der slavischen sprachen; Vergleichende syntax der slavischen sprachen) qui se trouve sur la page opposée.
Type de l'ouvrageLa première grammaire comparée scientifique des langues slaves basée sur une grande quantité de données linguistiques.
Type indexéLinguistique historico-comparative.
Original (date, lieu)I: 1852, II: 1875; III: 1856; IV: 1868-1878; tous: Vienne, Wilhelm Braumüller.
Période|19e s.|
Édition utiliséeLa première édition de la grammaire comparée. Le premier livre (Phonétique) et le troisième livre (Morphologie) ont connu une deuxième édition (Phonétique: 1879; Morphologie: 1876).
VolumétrieI: XVI + 518 p. (940 000 signes). II: XXIV + 504 p. (1 200 000 signes). III: XVI + 582 p. (1 000 000 signes). IV: XII + 896 p. (990 000 signes).
Nombre de signes5 130 000
Reproduction moderneReprint: Miklosich, Franz, Vergleichende syntax der slavischen sprachen, 2. abdruck, Vienne,W. Braumüller, 1883.
Fac-similé: Miklosich, Franz, Vergleichende Grammatik der slavischen Sprachen. IV. Band. Syntax. Manulneudruck der Erstausgabe von 1868-1874, Heidelberg, Carl Winters Universitätsbuchhandlung, 1926 (= Sammlung slavischer Lehr- und Handbücher, Herausgegeben von A. Leskien † und E. Berneker, I. Reihe: Grammatiken, 5. Vergleichende Grammatik der slavischen Sprachen IV.).
Traduction: Miklošič, Franc, Sravnitel'naja morfologija slavjanskix' jazykov, Perevel' Nikolaj Šljakov pod' redakciej Romana Brandta, Moscou, Universitetskaja tipografija, 1889.
DiffusionEn 1879, à Vienne, une nouvelle édition du (premier) livre sur la phonétique a été publiée sans mention particulière du fait qu'il s'agit d'une édition refondue et complétée du livre paru en 1852. En 1876, a été publiée à Vienne une nouvelle édition du (troisième) livre sur la morphologie; dans le titre ainsi que dans le texte de cette édition, Miklošič a remplacé le terme formenlehre ‘morphologie' par le terme wortbildungslehre.
Fac-similé de la nouvelle édition: Vergleichende Lautlehre der slavischen Sprachen, Neudruck der 2. Ausgabe von 1879, Biblio Verlag Osnabrück, 1973.
Vergleichende grammatik der slavischen Sprachen, Dritter Band, Wortbildungslehre (= Vergleichende wortbildungslehre der slavischen sprachen), Neudruck der 2. Ausgabe von 1876, Biblio Verlag Osnabrück, 1973.
Langue(s) cible(s)Toutes les langues slaves. De manière explicite: le vieux-slave, le slovène, le bulgare, le serbe, l'ukrainien, le russe, le tchèque, le polonais, le haut-sorabe, le bas-sorabe; de manière implicite aussi, le croate, le macédonien, le biélorusse et le slovaque.
MétalanguePour la plupart des cas, la métalangue est l'allemand; pour décrire le sens de certains mots, le latin et le grec ancien sont également utilisés; les termes linguistiques sont fournis en allemand et également en latin.
Langue des exemplesToutes les langues slaves et la plupart des autres langues indo-européennes considérées aussi dans leurs stades de développement ultérieurs (par ex. à côté du latin apparaissent aussi des langues romanes telles que l'italien et le français). Parmi les langues non indo-européennes qui ont servi de langues d'exemples, il y a aussi le hongrois.
Sommaire de l'ouvrageI. Phonétique comparée des langues slaves: Introduction [Einleitung] (V-XVI), Vieux-slave [Altslovenisch] (1-223), Slovène [Neuslovenisch] (244-261), Bulgare [Bulgarisch] (262-296), Serbe [Serbisch] (297-370), Ukrainien [Kleinrussisch] (340-370), Russe [Russisch] (371-406), Tchèque [Čechisch] (407-444), Polonais [Polisch] (455-482), Haut-sorabe [Oberserbisch] (483-499), Bas-sorabe [Niederserbisch] (500-513), Contenu [Inhalt] (514-518).
II. Formation de mots comparée des langues slaves: Introduction [Einleitung] (V-XXIV), Première partie. Formation des radicaux nominaux [Erster teil. Lehre der Bildung der nominalstämme] (1-417): Formation des radicaux nominaux non composées. Suffixes consonantiques. [Lehre von der bildung der uncomponierten nominalstämme. Vocalische suffixe. Consonantische suffixe] (1-346). Formation des radicaux nominaux composés. [Lehre von der bildung der componierten nominalstämme] (347-417), Seconde partie. Formation des radicaux verbaux [Lehre von der bildung der verbalstämme] (418-493): Des radicaux infinitifs. Formation des radicaux infinitifs. Formation des radicaux infinitifs particuliers. [Vom infinitivstamme. Lehre von der bildung des infinitivstammes. Lehre von der bildung der einzelnen infinitivstämme] (418-489), Des radicaux du présent. Formation des radicaux du présent. Formation des radicaux du présent particuliers [Vom praesensstamme. Lehre von der bildung des praesensstamme. Lehre von der bildung der einzelnem praesensstämme] (489-493). Additions et améliorations [Zusätze und verbesserungen] (494-498), Abréviations [Abkürzungen] (499-501). Contenu [Inhalt] (502-504).
III. Formation de mots comparée des langues slaves: Introduction (V-VI), Additions et corrections [Zusätze und berichtigungen] (VII-VIII), Abréviations [Abkürzungen] (IX-XVI), Vieux-slave: Déclinaison nominale. Déclinaison pronominale. Déclinaison adjectivale/composée. Conjugaison (1-176). Slovène: Déclinaison nominale. Déclinaison pronominale. Déclinaison adjectivale/composée. Conjugaison [Neuslovenisch: Nominale declination. Pronominale declination. Zusammengesetzte declination. Conjugation] (176- 219). Bulgare [Bulgarisch] (220-241). Serbe: Déclinaison nominale. Déclinaison pronominale. Déclinaison composée. Conjugaison [Serbisch: Nominale declination. Pronominale declination. Zusammengesetzte declination. Conjugation] (241-278). Ukrainien: Déclinaison nominale. Déclinaison pronominale. Déclinaison composée. Conjugaison [Kleinrussisch: Nominale declination. Pronominale declination. Zusammengesetzte declination. Conjugation ] (278-310). Russe: Déclinaison nominale. Déclinaison pronominale. Déclinaison composée. Conjugaison [Russisch: Nominale declination. Pronominale declination. Zusammengesetzte declination. Conjugation] (310-364). Tchèque: Déclinaison nominale. Déclinaison pronominale. Déclinaison composée. Conjugaison [Čechisch: Nominale declination. Pronominale declination. Zusammengesetzte declination. Conjugation] (364-439). Polonais: Déclinaison nominale. Déclinaison pronominale. Déclinaison composée. Conjugaison [Polnisch: Nominale declination. Pronominale declination. Zusammengesetzte declination. Conjugation] (439-514). Haut-sorabe: Déclinaison nominale. Déclinaison pronominale. Déclinaison composée. Conjugaison [Oberserbisch: Nominale declination. Pronominale declination. Zusammengesetzte declination. Conjugation] (515-552). Bas-sorabe: Déclinaison nominale. Déclinaison pronominale. Déclinaison composée. Conjugaison [Niederserbisch: Nominale declination. Pronominale declination. Zusammengesetzte declination. Conjugation] (552-582).
IV. Syntaxe comparée des langues slaves: Çontenu [Inhalt] (V-VII), Additions et améliorations [Zusätze und verbesserungen] (VII-XII), Devoir de la syntaxe [Aufgabe der syntax] (1), Première partie: de la signification des parties du discours [Von der bedeutung der wortclassen] (1-3), Du substantif [Vom substantiv] (3-6), De l'adjectif [Vom adjectiv] (6-17), Appendice: Genre. Nombre [Anhang: Genus. Numerus] (17-51), Du numéral [Vom numerale] (51-70), Du pronom [Vom Pronomen] (70-150), De l'adverbe [Vom adverb] (150-257), De la conjonction [Von der conjunction] (257-261), Du verbe [Vom verbum] (261-340), Seconde partie: De la signification des formes de mots [Von der bedeutung der wortformen] (341), Des formes de mots nominales [Von den nominalen wortformen] (341-344), Du nominatif [Vom nominativ] (369), Du vocatif [Vom vocativ] (369-370), De l'accusatif [Vom accusativ] (370-447), Du génitif [Vom genetiv] (447-577), Du datif [Vom dativ] (578-636), Du locatif [Vom local] (636-683), De l'instrumental [Vom instrumental] (683-762 Des formes de mots verbales [Von den verbalen wortformen] (763), De la personne des formes verbales [Von den personalen verbalformen] (763-765), Du nombre des formes verbales [Von den numeralen verbalfomen] (765-767), Du temps et mode des formes verbales et des formes verbales impersonnelles [Von den temporalen, modalen und den nominalen verbalformen] (767-770): Présent [Praesens] (770-784), Imparfait [Imperfect] (784-786), Aoriste [Aorist] (787-790), Impératif [Imperativ] (790-799), Participe du passé II actif Deležnik tvornega preteklika II [Part. praet. act. II] (800-818), Participe du présent actif [Participium praes. act.] (818-830), Participe du présent passif [Participium praes. pass.] (830-833), Participe du passé I actif [Participium praet. act. I] (833-839), Participe du passé passif [Participium praet. pass.] (839-844), Infinitif [Infinitiv] (844-873), Supin [Supinum] (874-876), Substantif verbal [Substantivum verbale] (877-880), Bibliographie [Literatur] (881-896).
Objectif de l'auteurAvec sa grammaire comparée en 4 livres qui décrit les langues slaves systématiquement du point de vue de la phonétique, de la morphologie, de la formation de mots et de la syntaxe; l'auteur a voulu montrer: (a) les liens génétiques des langues slaves avec les autres groupes des langues indo-européennes; (b) la spécificité de la structure grammaticale des langues slaves par rapport aux autres langues indo-européennes; (c) les liens génétiques entre les langues slaves elles-mêmes; (d) les spécificités des systèmes grammaticaux des langues slaves. Dans l'œuvre, toute spécificité linguistique des langues slaves identifiée est présentée au moyen d'un riche corpus illustratif.
Intérêt généralIl s'agit de la première grammaire comparée scientifique des langues slaves. Non seulement elle a exercé une influence importante sur les auteurs ultérieurs d'œuvres dans le domaine de la linguistique comparative indo-européenne et de la linguistique comparative slave, mais elle a aussi servi de base aux auteurs de manuels didactiques décrivant des langues slaves individuelles (par ex. Josip Šuman et Anton Lesar pour le slovène). Comme le second livre sur la formation de mots dans les langues slaves et le quatrième livre sur la syntaxe sont particulièrement riches en données linguistiques, elle reste encore aujourd'hui une source importante d'informations linguistiques sur les langues slaves.
Parties du discoursLa division classique des parties du discours [wortclasse] comprenant le substantif, l'adjectif, le numéral, le pronom, l'adverbe (y compris la préposition), la conjonction et le verbe, n'est pas traitée dans la partie consacrée à la morphologie, mais dans le livre sur la syntaxe, parce que, selon Miklošič, la partie de la grammaire qui détermine la signification des parties du discours et des formes de mots, c'est la syntaxe (IV, 1). D'après Miklošič, la syntaxe est composée de deux parties essentielles; la première est l'étude de la signification/du rôle des parties du discours, et la seconde est l'étude de la signification/du rôle des formes de mots.
Innovations term.Dans l'œuvre sont utilisées la terminologie linguistique allemande et la terminologie linguistique latine, qui étaient d'usage courant à l'époque de Miklošič. Il n'y a pas d'innovations terminologiques. Cependant, il convient peut-être de mentionner le terme qu'il utilise pour désigner le vieux-slave. Miklošič était défenseur de la théorie pannonienne selon laquelle le vieux-slave serait une langue slave parlée en Pannonie, alors que le slovène et le kaïkavien représenteraient un stade de développement ultérieur du vieux-slave. Conformément à cette théorie, il utilise le terme Altslovenisch pour désigner le vieux-slave, alors que ses contemporains utilisaient le terme Altslavisch; le terme Altkirchenslawisch n'a prévalu dans l'usage que plus tard.
Corpus illustratifLe corpus illustratif comprend toutes les langues slaves. Même si Miklošič ne considère comme langues slaves, en leur attribuant des appellations particulières, que les langues suivantes: le vieux slave [Altslovenisch], le slovène [Neuslovenisch], le bulgare [Bulgarisch], le serbe [Serbisch], l'ukrainien [Kleinrussisch], le russe [Russisch/Grossrussisch], le tchèque [Čechisch], le polonais [Polnisch], le haut-sorabe [Oberserbisch] et le bas-sorabe [Niederserbisch], il fournit du matériau linguistique tiré des autres langues slaves. Le matériau biélorusse est fourni parmi les exemples ukrainiens et russes, le matériau slovaque l'est parmi les exemples tchèques, le matériau macédonien parmi les exemples serbes et bulgares, le matériau croate [Chorvatisch] parmi les exemples serbes, et le matériau tiré des dialectes kaïkaviens du croate parmi les exemples slovènes. Le corpus illustratif non slave est tiré des principales langues indo-européennes, c.-à-d. du lituanien, du letton, du sanskrit, du vieux-persan, du latin, de l'osque, du grec ancien, du gotique, du vieux haut-allemand (ainsi que du moyen haut-allemand et du haut-allemand moderne), de l'albanais [škipetarisch] et de langues romanes, c'est-à-dire de l'italien, du français et du portugais. Parmi les langues non indo-européennes, il y a le hongrois.
Indications compl.Bien que l'œuvre, en toute légitimité, passe pour la première grammaire comparée scientifique des langues slaves tenant compte de la nouvelle méthode de la linguistique comparative indo-européenne (F. Bopp, R. Rask), la méthode comparative avec la reconstruction est appliquée dans son état à l'époque. C'est pourquoi la méthode comparative et la méthode contrastive souvent s'entremêlent. Alors que la méthode comparative prévaut dans l'analyse du matériau linguistique slave par rapport au matériau linguistique des autres langues indo-européennes, le matériau linguistique apparenté provenant de langues slaves est examiné, en majeure partie, du point de vue contrastif.
Influence subieL'influence méthodologique la plus importante sur l'œuvre a été exercée par les plus remarquables linguistes dans le domaine de la linguistique comparative indo-européenne, notamment par F. Bopp (ainsi que par A. Schleicher, G. Curtius, A. Fick, etc.). L'évaluation du degré de la parenté génétique entre les langues slaves a été influencée par J. Kopitar et sa théorie pannonienne. Dans le cadre de la linguistique des langues slaves, cette œuvre représente une amélioration du point de vue de la méthodologie, de l'interprétation et du matériau linguistique par rapport à l'état des analyses de ses prédécesseurs, tels que J. Kopitar, J. Dobrovský, A. H. Vostokov et P. J. Šafárik.
Influence exercéeLa grammaire a exercé une grande influence. Toutes les grammaires comparées des langues slaves et indo-européennes ont puisé des données linguistiques et des interprétations dans la grammaire de Miklošič. Elle a exercé une influence importante sur la production de manuels didactiques de langues slaves individuelles. La grammaire de Miklošič a servi de modèle direct à deux ouvrages didactiques sur la langue slovène qui font référence à Miklošič: 1. Šuman, Josip (1845-1908): Slovenska slovnica po Miklošičevi primerjalni, V Ljubljani, 1881: Založila in na svetlo dala Matica slovenska [La couverture porte la date 1882.]; 2. Lésar, Anton (1824-1873): Glasoslovje slovenskega jezika po dr. Fr. Miklošič-evi "Vergleichende Grammatik der slavischen Sprachen", I. Band, Wien, 1852; V Ljubljani, J. Blaznik, 1861.
Renvois bibliographiquesBabić S. 1992; Bezlaj F. 1964; Hafner S. 1991; Hammel R. 2009; Jesenšek M. (éd.) 2013; Jesenšek M. 1991; Kolarič R. 1933 (p. 118-122); Miklosich F.v. et al. (éd.) 1992; Noordegraaf J. 1988, 1996, 2002 [2005]; Orožen M. 2004; Vidovič-Muha A. 1992; Zorko Z. & Jesenšek M. 2004.
→ Références
Auteur de la noticeFurlan, Metka ( Version slovène de la notice); Trojar, Mitja (trad.)
Création ou mise à jour2014-04