CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Principes de grammaire générale

Hjelmslev, Louis Trolle

ChapitreCompilations, linguistique historico-comparative, linguistique générale, phonétique et phonologie
Sous-chapitreLinguistique générale [5320]
Fac-similé(s)CTLF Images (trad. fr.)
Texte(s)CTLF Textes
Nom de l'auteurHjelmslev, Louis Trolle
Datation de l'auteur3 octobre 1899 – 30 mai 1965
Biographie de l'auteurLinguiste danois, né et mort à Copenhague, créateur de la glossématique. Il étudie la philologie indo-européenne comparée à l'université de Copenhague (à partir de 1917) et en Lituanie (1921): mémoire sur la phonologie du lituanien (1923). De 1923 à 1927, il poursuit ses études à Prague et à Paris (influence de A. Meillet et J. Vendryes) et soutient sa thèse de doctorat sur la phonologie historique des langues baltes: Etudes baltiques (1932). En 1931, il participe à la fondation du Cercle de Linguistique de Copenhague et en assure la présidence; il sera aussi le directeur de la revue du Cercle, Acta Linguistica, qu'il crée en 1939 avec V. Brøndal, son "frère ennemi" (voir Jørgensen 1987). En 1934 il est recruté à Århus comme assistant en linguistique comparée; en 1937, il devient titulaire de la chaire de linguistique comparée à Copenhague où il succède à H. Pedersen. De 1939 à 1943, il donne aussi un enseignement de phonétique générale. En 1956, il prend la direction de l'Institut de Linguistique et de Phonétique de Copenhague avec la collaboration de E. Fischer-Jørgensen. Parmi ses publications, les Principes de grammaire générale (1928) forment une étape importante dans la genèse de sa pensée. Après le "coup de tonnerre" du premier Congrès international des linguistes (La Haye, 1928), il commence une collaboration étroite avec H. J. Uldall, qui va conduire à la création de la glossématique et à la parution de An Outline of Glossematics (1936). Hjelmslev va poursuivre de son côté sa réflexion linguistique avec Omkring Sprogteoriens Grundlæggelse (1943) et Le langage, conçu à la même époque, mais publié en 1963. Ses Essais linguistiques (1959) regroupent divers articles parus entre 1937 et 1957. Sa radicalisation de l'opposition saussurienne entre forme et substance l'amène à privilégier en phonologie les relations structurales aux dépens de la substance de réalisation dont il minimise les contraintes. Son souci de rattacher la linguistique à une sémiotique générale, qui a souvent été mesurée à la théorie peircienne du signe (Parret 1984, Caputo 1986, p. 140 sq.), signale son ancrage dans le structuralisme saussurien.
Titre de l'ouvragePrincipes de grammaire générale
Titre traduit
Autre titrePrincipes de grammaire générale
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageTraité de linguistique comparative et générale à dominante catégorielle.
Type indexéGrammaire générale. Linguistique historico-comparative. Linguistique générale.
Original (date, lieu)1928, Copenhague, A. F. Høst & Søn, Bianco Lunos Bogtrykkeri.
Période|20e s.|
Édition utilisée1928, 1re éd., Copenhague [Det Kgl. Danske Videnskabernes Selskab. Historik-filologiske Meddelelser. XVI-1], A. F. Høst & Søn, Bianco Lunos Bogtrykkeri.
Volumétrie1 vol. in-8°, pages [I] + 3-363 = 364 pages [la date portée sur le colophon est: 1929]. Nombre moyen de signes par page: 1620 signes.
Nombre de signes524 000
Reproduction moderne
Diffusion1976, trad. en castillan: Principios de gramática general, version española de Felix Piñero Torre, Madrid, Gredos [Biblioteca romanica hispánica], 383 p. [avec une bibliographie et un avant-propos].
Langue(s) cible(s)Toutes les langues du monde.
MétalangueFrançais.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrage[P. 7-111] CHAP. I: Délimitation de la grammaire. 1. Grammaire scientifique. 2. Points de vue linguistique et philosophique. 3. Points de vue synchronique et diachronique. 4. Division de la grammaire. 5. Points de vue panchronique et idiochronique. 6. Conclusion. [112-162] CHAP. II: La forme grammaticale. 1. Forme et fonction. 2. Subordination et rection. [163-213] CHAP. III: La catégorie grammaticale. 1. L'hypothèse du contenu significatif. 2. Catégories de sémantèmes. 3. Catégories de morphèmes. 4. Catégories fonctionnelles. 5. Groupes de catégories. 6. Conclusion. [214-295] CHAP. IV: Le système grammatical. 1. Hypothèse fondamentale (les systèmes concrets et le système abstrait). 2. Les systèmes concrets. 3. le système abstrait. [296-340] Chap. V: Fondation de la théorie des catégories fonctionnelles. [341-358] Bibliographie. [359] Abréviations. [360-362] Table des matières.
Objectif de l'auteur"La création d'une théorie du système morphologique du langage" (p. 3) fondée sur une "logique naturelle". La "grammaire générale" sur laquelle se fonde cette théorie est empirique et immanente: "elle résulte de la considération des faits [...]. La recherche du détail est indispensable: c'est elle seule qui fait ressortir les principes" (p. 3. Voir Parret 1995, p. 5 sq.).
Intérêt généralEn définissant sa grammaire générale comme une "science nouvelle", Hjelmslev entend se détacher à la fois des systèmes de principes a priori de la tradition grammaticale et de l'approche purement formelle et historique de la morphologie comparée, au profit d'une morphologie synchronique et sémantique. L'identification des tâches à venir de la grammaire générale se fait à travers une lecture serrée de l'histoire récente de la linguistique et des théories du langage: les néo-grammairiens, Saussure, Schuchardt, Baudouin de Courtenay, Meillet, Wundt, Marty, Jespersen, etc. (chap. 1).
Parties du discours"La science ne peut adopter ce système de dix parties du discours coordonnées entre elles [...] parce que les catégories de ce système ne se définissent pas par des critériums uniformes. [...] Le travail d'élimination à l'égard des catégories anciennes, [..] aboutit à ne plus laisser en présence que [...] le verbe et le nom, qui sont au fond à peu près identiques. Il serait singulier que le mécanisme infiniment varié du langage s'expliquât par un système d'une telle simplicité. [...]" (p. 14-15). Hjelmslev identifie ainsi trois espèces de catégories: catégories de sémantèmes ("les particularités communes de forme se dégagent [...] des identités phoniques accompagnées par des identités significatives" [p. 171]. Voir Amacker 1985); catégories de morphèmes; catégories fonctionnelles ("identiques à ce qu'on appelle généralement parties du discours" [p. 199] et qu'il s'agit de refonder [p. 296 sq.]).
Innovations term.
Corpus illustratifPeu de données de langue. On trouve surtout des citations ou des références à des énoncés théoriques issus de la linguistique saussurienne et post-saussurienne (parfois sur un mode critique, comme à l'endroit de Sechehaye [p. 40 sq.] ou de Vendryes [p. 300]). Tous les niveaux d'analyse sont traités. Ainsi, en morpho-syntaxe, nous avons une réélaboration de la notion de fonction et des phénomènes de rection et de concordance à partir d'une critique de la théorie des rangs de Jespersen (Philosophie de la grammaire): p. 128-134.
Indications compl.Le concept de morphème dégagé par Hjelmslev est inabouti dans la mesure où il ne se présente pas comme le résultat de techniques d'analyse, mais comme le corrélat de la fonction: chap. 2 (voir Swiggers 1995).
Influence subieSaussure (p. 55-60, 115 sq., 173 sq. [voir Fischer-Jørgensen 1965, p. vi; Arrivé, 1986, p. 40 sq.]), Sapir, les formalistes russes, Jespersen.
Influence exercéeTièdement accueilli (Marouzeau 1929, Gray 1931), l'ouvrage est en grande partie renié par Hjelmslev après "le coup de canon" des thèses pragoises au premier Congrès international des linguistes (La Haye, 1928. Voir Mounin 1972 et Malmberg 1983) et n'exerce qu'une influence marginale. La seule clairement revendiquée: Llorente Maldonado (1953) et la linguistique structurale espagnole.
Renvois bibliographiquesAmacker R. 1985; Arrivé M. 1986; Caputo C. 1986; Fischer-Jørgensen E. 1965, 2009; Gray L.H. 1931; Llorente Maldonado de Guevara, A. 1953; Malmberg B. 1983; Marouzeau J. 1928; Mounin G. 1972; Parret H. 1995; Rasmussen M. 1992 (p. 63-76); Swiggers P. 1995; Thrane T. (éd.) 1980; Togeby K. (éd.) 1967; Togeby K. 1967.
→ Références
Auteur de la noticeSavatovsky, Dan
Création ou mise à jour2000