CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Geschichtszahlen der Phonetik

Panconcelli-Calzia, Giulio

ChapitreCompilations, linguistique historico-comparative, linguistique générale, phonétique et phonologie
Sous-chapitrePhonétique et phonologie [5414]
Fac-similé(s)CTLF Images
Texte(s)CTLF Textes
Nom de l'auteurPanconcelli-Calzia, Giulio
Datation de l'auteur4 octobre 1878 – 25 octobre 1966
Biographie de l'auteurPhonéticien italien d'origine, mais qui a exercé toute son activité en Allemagne (né à Rome, Italie, mort à Hambourg). C'est un spécialiste de phonétique expérimentale, de phonétique générale, d'histoire de la phonétique, de phonologie, de pathologie de la parole. Il fait ses études à l'université de Marbourg (1900), puis à l'université de Göttingen (1900-1901); il soutient son doctorat de philosophie à l'université de Paris en 1904. Il a d'abord été lecteur d'italien à Marburg et à Giessen; il est appelé ensuite à Hambourg par Carl Meinhof pour fonder une section de phonétique expérimentale pour l'étude des langues africaines. Il est nommé professeur et directeur du laboratoire de phonétique en 1910, poste qu'il occupera tout au long de sa longue carrière, jusqu'en 1959. C'est un élève de l'abbé Rousselot sous la direction duquel il a soutenu sa thèse, De la nasalité en italien (1910). En 1913, il est coéditeur de Vox, revue de phonétique expérimentale de réputation mondiale à l'époque. Ses centres d'intérêt sont très variés, ils couvrent l'étude de la voix et de la parole, ainsi que les moyens instrumentaux et expérimentaux: phonétique générale et expérimentale en premier lieu; phonétique des langues (romanes et africaines); physiologie, pathologie et thérapie de la voix et de la parole. Esprit très ouvert, il s'est intéressé à l'histoire de la phonétique et à sa problématique, à l'histoire des sciences en général, comme à celle de la médecine, rectifiant de nombreuses idées erronées mais communément admises. C'est un des pionniers de l'époque fondatrice de la phonétique moderne qui a commencé à sortir du cadre traditionnel des facultés des lettres pour se rapprocher des sciences.
Titre de l'ouvrageGeschichtszahlen der Phonetik: 3000 Jahre Phonetik
Titre traduitDates historiques en phonétique: 3000 ans de phonétique
Autre titreGeschichtszahlen der Phonetik
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageOuvrage qui présente chronologiquement l'évolution de la phonétique, et plus généralement l'étude de la parole (normale et pathologique, phonétique générale, appliquée, etc.) sur trois millénaires à partir de repères marquants jusqu'en 1929.
Type indexéTraité de phonétique.
Original (date, lieu)1941, Hambourg, Hansischer Gildenverlag.
Période|20e s.|
Édition utilisée1re éd., 1941, Hambourg, Hansischer Gildenverlag, 1941.
Volumétrie82 pages, 4 tableaux.
Nombre de signes2 600 000
Reproduction moderneReproduction avec Quellenatlas zur Geschichte der Phonetik: new ed. with an English introd. by Konrad Koerner, Univ. of Ottawa. Amsterdam, Philadelphie, John Benjamins, 1994 (Studies in the History of the Language Sciences, 16).
DiffusionUne édition en 1941; rééd. partielle en 1961 dans 3000 Jahre Stimmforschung: Die Wiederkehr des Gleichen [3000 ans de recherches sur la voix: le retour des mêmes choses], Marburg, N. G. Elvert (142 p.); reproduction de la 1re éd. en 1994.
Langue(s) cible(s)Langues du monde.
MétalangueAllemand.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageL'ouvrage présente, par ordre chronologique, les recherches sur la parole (phonétique). Pour replacer ce domaine scientifique dans l'évolution générale de l'humanité, sont mentionnés parallèlement les événements marquants qui se sont produits à la même époque, tant du point de vue culturel, littéraire, politique que scientifique. Deux parties principales: avant et après l'ère chrétienne. La période a.C. est naturellement très brève [p. 11-14]. Elle commence à environ 2000 ans a.C., avec la description d'une manière d'expression sous l'effet de l'angoisse dépressive. L'auteur saute au 8e s. et relate au moins un fait attesté par siècle jusqu'à notre ère. La période p.C. occupe la majeure partie de l'ouvrage [p. 15-73]. Elle est suivie d'une annexe qui liste des repères importants, en marge des sciences phonétiques, depuis le milieu du 19e s. jusqu'en 1932 [p. 75-78]: fondation en 1886 de l'Association Phonétique internationale (API), thèse de Rousselot en 1891, le premier congrès de phonétique expérimentale en 1914, la première habilitation de la phonétique en tant que discipline autonome en Allemagne en 1920, celle de l'auteur lui-même... Trois tableaux présentent l'évolution de l'importance de la phonétique au cours du temps, en tenant compte du nombre de faits cités par siècle dans l'ouvrage; un quatrième montre l'évolution de la discipline suivant les domaines de recherche. Les faits sont présentés en fonction de leur ordre d'apparition au cours du temps; cependant l'auteur ne s'en tient pas à une simple chronologie, il opère des rapprochements (la légende des nouveau-nés - laissés volontairement à l'état sauvage pour observer la langue qu'ils adopteraient - qui apparaît au 7e s. a.C. et que l'on retrouve aux 13e et 16e s.).
Objectif de l'auteurA proprement parler - Panconcelli-Calzia le reconnaît lui-même - l'ouvrage est un catalogue de faits ordonnés chronologiquement destinés à dresser la charpente d'une histoire de la phonétique et plus généralement des recherches sur la parole.
Intérêt généralL'ouvrage constitue une base de faits et un outil important pour l'établissement d'une histoire de la phonétique, la documentation sur les faits et l'état de la phonétique au cours du temps. Dans l'édition de Konrad Koerner, l'ouvrage est associé une publication antérieure, Quellenatlas zur Geschichte der Phonetik (1940), dont le but était d'établir à quel moment une observation, une expérimentation ou un appareillage lié directement ou indirectement à la phonétique a été attesté. L'auteur voulait montrer que certains travaux redécouvrent des faits mentionnés depuis longtemps et tombés ensuite dans l'oubli. En 1961, Panconcelli-Calzia a publié une refonte de ses deux ouvrages avec un sous-titre très significatif: 3000 Jahre Stimmforschung: Die Wiederkehr des Gleichen [3000 ans de recherches sur la voix: le retour des mêmes choses]. Il y aborde, cette fois, les questions de phonétique par grand thèmes, tout en conservant l'ordre chronologique dans la présentation des faits. Bien que la présentation soit faite sous un nouvel angle, cette œuvre est moins originale et de moindre importance, étant donné que l'auteur ne réutilise pas tous les matériaux publiés dans les deux précédents textes.
Parties du discours
Innovations term.
Corpus illustratif
Indications compl.Ouvrage important pour la richesse de son iconographie.
Influence subiePanconcelli-Calzia a été l'élève de W. Viëtor, d'E. Koschwitz et surtout de l'abbé Rousselot.
Influence exercéeSur E. Zwirner.
Renvois bibliographiquesBronstein A.J., Raphael L.J. & Stevens C. 1977 (p. 156-157); Koerner E.F.K. 1994; Köster J.P. 2009.
→ Références
Auteur de la noticeRakotofiringa, Hippolyte; Boë, Louis-Jean
Création ou mise à jour2000