CTLF Corpus de textes linguistiques fondamentaux Imprimer Retour écran
Menu CTLF Notices Bibliographie Images Textes Articles

Studies in French and Comparative Phonetics

Delattre, Pierre C.

ChapitreCompilations, linguistique historico-comparative, linguistique générale, phonétique et phonologie
Sous-chapitrePhonétique et phonologie [5418]
Fac-similé(s)CTLF Images
Texte(s)CTLF Textes
Nom de l'auteurDelattre, Pierre C.
Datation de l'auteur21 octobre 1903 – 11 juillet 1969
Biographie de l'auteurLinguiste, phonéticien français, né à Roanne, France, mort à Santa Barbara, Etats-Unis. Il fait ses études en France (linguistique française, phonétique dans la tradition de Paul Passy, musique). Il émigre aux Etats-Unis en 1924 où se mènera pratiquement toute sa carrière. Son PhD (qui porte sur les différents facteurs qui affectent la durée de la syllabe) est soutenu à l'université du Michigan en 1937. Il enseigne à l'université de Wayne State et est recruté par celles du Michigan, d'Oklahoma où il assurera pendant 16 ans la direction du Summer Remedial Phonetics Program au Middleburry College, de Pennsylvanie (1947-1952), du Colorado (1953-1963) et, à partir de 1964, et jusqu'à sa mort, par l'université de Californie à Santa Barbara. C'est un spécialiste de l'analyse contrastive et de l'enseignement des langues étrangères (français, anglais, espagnol et allemand), un chercheur en phonétique expérimentale et en perception de la parole. Attiré par les travaux expérimentaux (analyse spectrographique, synthèse de la parole), il établit des contacts et noue des collaborations avec le Massachusetts Institute of Technology, la Bell Telephone Company et les laboratoires Haskins. C'est avec l'équipe de ces derniers qu'il a beaucoup publié en collaboration avec Alvin Liberman (psychologue) et Franklin Cooper (physicien et ingénieur) sur l'analyse et la perception des indices (cues) de la parole. Son nom reste associé aux travaux de synthèse et de perception menés avec le Pattern Playback d'Haskins. Dans ses recherches, Delattre a systématiquement allié recherche fondamentale et application à la correction phonétique. Il s'est consacré à l'analyse des constituants ultimes du langage (Les indices acoustiques de la parole, 1958) et en a largement discuté avec R. Jakobson peu avant sa mort.
Titre de l'ouvrageStudies in French and Comparative Phonetics. Selected Papers in French and English
Titre traduitEtudes phonétiques sur le français et phonétique contrastive. Une sélection de textes (rédigés) en français et en anglais
Autre titreStudies in French and Comparative Phonetics
Remarques sur le titre
Type de l'ouvrageRecueil d'articles et de communication sur la phonétique française (descriptive, expérimentale). Rédigé en français et en anglais.
Type indexéTraité de phonétique. Recueil d'articles.
Original (date, lieu)1966, Londres, La Haye, Paris, Mouton & Co.
Période|20e s.|
Édition utilisée1re édition, 1966, Londres, La Haye, Paris, Mouton & Co.
Volumétrie286 pages, env. 3000 signes par page.
Nombre de signes850 000
Reproduction moderne
Diffusion
Langue(s) cible(s)Français, en particulier en tant que langue étrangère.
MétalangueFrançais et anglais.
Langue des exemples
Sommaire de l'ouvrageLe recueil est organisé en 10 parties: [1] Les caractéristiques générales du français: les modes phonétiques (p. 7-13). [2] Le jeu de l'e instable en français, positions interne et dans les monosyllabes (15-27). [3] La liaison: tendances et classification, fréquence des liaisons facultatives, facteurs de liaison facultative (28-62). [4] L'accent en français: accent final (accents d'intensité, de hauteur, de durée), accents de mots et de groupe (63-72). [5] L'intonation: la leçon d'intonation de Simone de Beauvoir, une étude comparative de l'intonation déclarative en américain et en espagnol [rédigé en anglais] (73-92). [6] Tension et laxité: voyelles diphtonguées et voyelles pures (93-102). [7] La durée des voyelles: rapports entre la durée vocalique, le timbre et la structure syllabique en français; la force d'articulation consonantique en français; durée consciente et durée inconsciente des voyelles; l'anticipation dans les séquences: voyelle + groupe consonantique; des remarques sur l'enseignement de la durée des voyelles françaises; durée vocalique et consonnes subséquentes; quelques facteurs de la durée vocalique et de leur valeur en linguistique contrastive (103-137). [8] Syllabation: le mot est-il une entité phonétique en français? Tendances de coupe syllabique en français; l'aperture et la syllabation phonétique; l'e muet dans la coupe syllabique (139-172). [9] Phonétique historique: étapes des changements phonétiques du vieux français observés en espagnol [rédigé en anglais]; une contribution à l'histoire du "R grasséyé" [rédigé en anglais]; la question des deux "a" en français; sur les origines celtiques de la prononciation française; la leçon de phonétique de Farrebique (173-222). [10] Phonétique acoustique: l'interprétation physiologique des spectrogrammes; un triangle acoustique des voyelles orales du français; les attributs acoustiques de la nasalité vocalique et consonantique; les indices acoustiques de la parole; le jeu des transitions des formants et la perception des consonnes (223-286).
Objectif de l'auteurAu-delà du caractère composite de l'ouvrage (une somme d'articles), Delattre poursuit un triple but: décrire (expérimentalement) les aspects phonétiques (segmentaux et suprasegmentaux) du français, viser à la correction phonétique pour un apprenant étranger, en tirer des informations générales pour l'étude de la parole (indices acoustiques et perception).
Intérêt généralIl s'agit d'une contribution fondamentale dans la mesure où Delattre est un des premiers à avoir utilisé, pour l'étude du français, les méthodes expérimentales les plus performantes (spectrographie, synthèse) à l'époque.
Parties du discours
Innovations term.
Corpus illustratif
Indications compl.Description segmentale et suprasegmentale. Intérêt pédagogique pour l'enseignement du français. Spécialement, intérêts pédagogiques importants pour la description du français et l'enseignement de phonétique du français langue étrangère.
Influence subieDans le domaine de la phonétique expérimentale, Delattre a manifestement subi, au-delà des travaux de Rousselot, l'influence des Laboratoires Haskins, non seulement dans le paradigme expérimental (élaboration de stimuli synthétiques, tests de perception), mais aussi dans la philosophie (importance respective de l'articulatoire et de l'acoustique). Delattre a participé à l'élaboration de la Motor Theory [Théorie motrice].
Influence exercéeLes résultats produits par Delattre sur les voyelles et les indices acoustiques de la parole ont été utilisés par de nombreux chercheurs. Jakobson était manifestement très intéressé par l'aspect universel des indices acoustiques (voir The sound Shape of Language, 1979, trad. française, La charpente phonique du langage, chapitre II).
Renvois bibliographiquesBoë L.-J. 2009; Bronstein A.J., Raphael L.J. & Stevens C. 1977 (p. 46); Eddy F.D. 1972; Jakobson R. & Waugh L.R. 1979, 1980 (chap. II); Kneller J.W. 1969; Koenig L.L. 1999; Smith G.E. & Tobin R.W. 1969.
→ Références
Auteur de la noticeBoë, Louis-Jean
Création ou mise à jour2000